[Jeunesse] Chasseurs de livres -Jennifer Chambliss Bertman

R Jeunesse – 448 pages

 

 

Emily vient à peine de s’installer à San Francisco avec ses parents et son grand frère, qu’elle découvre par hasard une édition très particulière du Scarabée d’or d’Edgar Allan Poe, derrière une poubelle du métro . Pour cette passionnée du jeu de la « Chasse aux livres », quelle surprise de découvrir que ce dernier pourrait être le point de départ du nouveau défi de son créateur, le fameux éditeur Garrison Griswold, lui même habitant de la ville et qui vient justement d’être agressé . Emily s’amuse alors à tenter de déchiffrer cette nouvelle énigme en avant première avec son voisin James. Mais il semblerait que cet exemplaire attise les convoitises…étonnant pour un jeu qui n’a pas encore été lancé …

 

 

La famille d’Emily déménage souvent, tous les ans en fait. Le but étant de vivre dans chacun des 50 Etats américains . Les parents peuvent travailler de loin et leur blog sur le sujet commence à avoir un joli succès. Jusque là ça n’a jamais été un problème pour Emily. Amoureuse des livres, elle passait son temps à lire et à jouer au fameux jeu en ligne : « la Chasse aux livres ». Il s’agit de cacher des livres en laissant des indices/énigmes aux autres joueurs, et d’essayer d’en trouver par le même système. Le jeu est très populaire et Emily totalement fan de son créateur Garrison Griswold. Ce déménagement a une saveur particulière car San Fransico est justement la ville où il vit. Mais à peu près au moment où la famille arrive, il se fait violemment agresser. Toutes les hypothèses sur son état de santé sont alors évoquées …

Ce même jour, Emily trouve un livre caché derrière une poubelle. Pour elle pas de doute, il s’agit d’un exemplaire du jeu et elle s’empresse de le récupérer en laissant l’habituelle carte des chasseurs. Hors ce livre a été perdu par Griswold lors de son agression, ça Emily ne le sait pas. Mais en habituée des énigmes, elle se rend compte que cet exemplaire n’est pas comme les autres, et c’est avec l’aide de son voisin James qu’elle essaie de renouer l’énigme de ce qui pourrait bien être un nouveau jeu. Elle découvre en même temps les saveurs de l’amitié, que jusque là elle ne connaissait pas vraiment, voir évitait, pour se protéger sans doute.

Elle se lance donc dans la résolution de l’énigme. C’est d’autant plus important pour elle que depuis son agression, plus personne n’a de nouvelle de l’éditeur. Il semblerait que des choses plus graves se trament autour de ce livre. Qui le convoite au point d’envoyer deux gros bras s’attaquer à des enfants ?

 

 

Ce livre est vraiment très sympa et l’énigme bien menée. J’ai beaucoup apprécié le principe car il est relativement réaliste, même si parfois un peu tiré par les cheveux pour mes yeux d’adulte ( mais on s’en fiche je ne suis pas la cible 😉  ). On rencontre des personnages vraiment très attachants, Emily et James bien sur, mais aussi un libraire ou encore un professeur de collège féru de codes secrets. On découvre également San Francisco en suivant les pas de nos héros, et la ville prend une place à part entière dans le récit. Et puis évidement on en apprend sur Edgar Allan Poe ce qui ne gâche rien.

Les amateurs de livres, de chasses aux trésors et autres énigmes devraient se régaler dans ce roman qui fait aussi une large place à l’amitié. J’avoue que je serai bien tentée de lire les prochains tomes lors de leur sortie !

 

 

Catégorie Sport/Loisirs

https://mutietseslivres.com/2017/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-7/

Publicités

[Jeunesse] Le Noëlosaure -Tom Fletcher

 

Dès 9 ans

 

« Oubliez tout ce que vous savez sur le pôle Nord. Coupez-vous une généreuse part de pain d’épices, installez-vous au coin du feu, et préparez-vous à rencontrer :

un garçon nommé William Molleroue ;

son père, M. Bob Molleroue ;

le Père Noël (le vrai !) ;

un elfe du nom de Trompnez ;

Brenda Gassante, la fille la plus méchante de l’école (voire du monde entier) ;

un bien vilain bonhomme qui se fait appeler le Chasseur ;

et le dinosaure le moins ordinaire qui soit… »

 

 

Voici le roman jeunesse parfait pour ce Noël. Je  l’ai refermé avec un sourire aux lèvres, c’est une très jolie histoire, originale et magique.

William est un petit garçon qui n’a pas eu de chance. Il a perdu sa maman et est resté paralysé suite à un accident de voiture. Cependant il a un papa terriblement optimiste, un peu original, mais totalement fan de Noël dont il célèbre l’esprit à sa façon tout au long de l’année. Chaque jour qui l’éloigne de Noël, le rapproche du Noël suivant.

William a une passion : les dinosaures…Il les connaît par coeur, sa chambre est remplie de répliques, posters ou livres sur le sujet. Il peut d’ailleurs assouvir sa passion grâce à son papa qui travaille au musée et lui permet de venir autant qu’il le souhaite regarder les squelettes de ces créatures fascinantes.

Cette fin d’année est un peu difficile pour lui car une nouvelle vient d’arriver dans sa classe : Brenda Gassante. Véritable peste, elle fait de William son souffre douleur, éloignant de lui tous ses amis. C’est donc le moral en berne qu’il fait sa lettre au Père Noël Et que demande t’il ?…un dinosaure…

 

A l’autre bout de la planète, du côté du Pôle Nord, nous découvrons le pays du Père Noël avec ses gourmandises et ses lutins chantants. Quelle n’est pas leur surprise lorsqu’ils découvrent un oeuf bizarroïde…d’où sort juste avant Noël : un dinosaure, un vrai !!!! Aussitôt baptisé Noëlosaure il devient la mascotte du Pôle. Mais lui aussi se sent bien seul malgré toute l’attention que lui portent les lutins.

 

Par un fâcheux (ou peut être bien heureux) concours de circonstances le Noëlausore se retrouve dans le salon de William et débute alors une aventure rocambolesque avec un affreux chasseur aigri qui espère depuis des années accrocher la tête d’un rennes magiques du Père Noël sur son mur comme trophée et qui manque s’évanouir de bonheur lorsqu’il découvre l’existence du Noëlausore. S’en suit une course poursuite détonante qui conduira William au delà de ce qu’il aurait pu imaginer.

 

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. D’abord le livre en lui même est superbe. Les illustrations de Shane Devries sont absolument magnifiques, la typographie ajoute du corps au récit et l’histoire véhicule des bonnes ondes, tout à fait dans l’esprit de Noël sans être « cucul la praline » . De plus Tom Fletcher réussi à mettre des touches d’humour parfaitement dosées soit dans le récit lui même soit en jouant avec les mots.

Alors évidement il y a une morale, le vilain méchant ne s’en tire pas à si bon compte et la fin est un petit peu prévisible, mais qu’importe : j’avais à nouveau l’âge de mon lutin et la magie m’a emportée. J’étais totalement transportée auprès d’eux au milieu de la neige et je peux vous dire que le challenge est difficile vu qu’il fait encore 25 degrés par ici…

Je l’ai bien évidement immédiatement mis dans les mains de mon P’tit Loup grand fan de dinosaures et il adore ! Alors n’hésitez pas offrez le à vos loulous, mais surtout, prenez le temps de le lire vous aussi…

 

 

 

https://mutietseslivres.com/2017/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-7/

[Les livres de P’tit loup] Comment devenir un génie !

Nathan – Hors Collection

.

Dès 8 ans

.

Auteur :  Collectif  du Science Museum de Londres
Illustrateur : Harriet Russell

.

« Un livre d’expériences et d’activités très fun qui fait découvrir et aimer les sciences avec des objets et situations du quotidien !
 .
 .
Un carnet futé d’activités, avec 50 idées d’expériences scientifiques amusantes à réaliser pour percer les mystères de grands domaines : lumière, électricité et magnétisme, son, forces et mouvement, maths, matière, Terre et espace.
Des pages-laboratoire à triturer pour tout tester !
Pas besoin de matériel, tout passe par les dessins et consignes du livre sur lequel on note, dessine, colle, crée et répond aux questions ! »
 .
 ,
 .
 Quand on a un petit lutin curieux qui aime faire des expériences mais qu’on n’a pas un laboratoire à la maison ( 🙂 ), ce livre est parfait. En effet, il n’y a besoin de rien d’autre que ce livre et quelques objets du quotidien pour faire les 50 expérience proposées. L’idée est d’observer le monde et de se poser des questions.
Plusieurs thèmes sont abordés de façon très ludique, et pour une fois on a même le droit de découper les pages du livre !!!
 .
Mon P’tit Loup adore ce genre d’activités qui l’occupent un bon moment tout seul. Ensuite il adore venir nous montrer ses découvertes, et c’est toujours un bon moment de partage.
 .
De mon côté j’adore ce genre d’ouvrage qui font découvrir les sciences de façon amusante. Je pense que tout se retient toujours mieux quand on s’amuse un peu en apprenant.
 .
Un livre que je recommande et qui est parfait pour ces vacances d’hiver .
…..
 ……
.
.

[Les livres de P’tit Loup] Recherche Super Héros

 

.

.

Dès 3 ans 

Auteur : Orianne Lallemand

Illustrateur : Eric Gasté

.

.

.

As-tu jamais rêvé d’être un super-héros ?

.

Les habitants de la planète Ploutos ont besoin d’un nouveau héros pour protéger leur planète. Si tu es prêt à relever le défi, passe les tests en jouant avec les animations !
1 test par double page et une « belle » récompense à la fin…
 .
 .
 .
 .
Voici un album pop-up qui nous rappelle un peu la collection « Au secours » que nous adorons à la maison. Sur le même principe, le petit lecteur est interpellé en première page : « Hé, toi qui lis ce livre ! » Ici on lui demande s’il ne voudrait pas devenir un super-héros afin de protéger la Planète Ploutos car le précédent a disparu. Puis de page en page, on le guide.
 .
A l’aide de multitudes de fenêtres, rabats, roues ou autres éléments en relief, il commence le test. Santé, choix des super pouvoirs, niveau de courage, choix du costume, rien ne manque . Et il est grand temps car la planète est attaquée par une pieuvre géante ! Vite il faut agir !
 .
Quand enfin la menace semble passée la princesse Ploutosia veut le récompenser, mais ce n’est peut être pas celle espérée …
 .
Voici un album très drôle et ludique avec lequel on passe un très bon moment. Adapté pour les petits, il fonctionne aussi très bien un peu plus grand, mon lutin adore.
.
.

À l’Hermine blanche – Kyra Dupont-Troubetzkoy

 

 

 

Sacha, 5 ans, fait une terrible chute depuis le balcon de l’appartement de l’Hermine Blanche. Elle vient de perdre sa mère adorée… Bien plus tard, nous découvrons sa vie après le drame. Elle se raconte petite fille puis adulte, y mêlant la vie de sa mère Sophie au fur et à mesure de ce qu’elle apprend : sur cette dernière, sur sa famille,  l’histoire dans l’Histoire… Tout ce qui a fait d’elle l’adulte d’aujourd’hui et qu’elle est enfin prête à entendre et comprendre.

 

 

Sacha grandit entourée d’amour auprès de sa mère Sophie et du compagnon de celle-ci, Sam.  Sa vie est pour elle merveilleuse même si son père n’est pas tellement présent. Peu importe, Sam est là.

Et puis c’est le drame. Sa mère disparaît, morte de chagrin lui dit-on… Peu de temps après Sacha tombe du balcon et toutes les hypothèses sont envisagées . Son père et sa belle-mère la prennent en charge mais sont terriblement maladroits face à cette enfant si jeune et déjà cabossée par la vie ; démunis, ils décident de l’envoyer en pension. Elle a 5 ans…. Heureusement ses grand-parents lui apporteront un peu de ce qui lui manque tant.

Par le biais de chapitres interposés, Kyra Dupont-Troubetzkoy nous raconte l’histoire de Sacha qui s’entremêle à celle de Sophie au fur et à mesure de ses recherches,  pour arriver à ce qui a été à la genèse du drame, des drames. Car tout ne se cantonne pas à uniquement Sophie. Descendante de l’aristocratie russe, c’est toute son histoire familiale aux personnalités imposantes comme son grand-père Alexandre que nous découvrons. Mais c’est également celle de la descendance de cette génération qui a vu l’Empire Russe s’écrouler et que Sacha va rencontrer en osant enfin et simplement poser des questions aux témoins de ces existences. La terrible et profonde douleur de l’exil, l’espoir de retour jamais exaucé .

Et puis tous ces nons-dits, volontaires ou non, mais beaucoup trop nombreux. Quel immense gâchis…

 

Ce roman a été comme un coup de poing et je n’ai certainement pas toujours su mettre la distance qu’il fallait dans ma lecture. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à écrire cette chronique, tout n’est pas encore digéré, tant de choses se bousculent encore. Je ne m’attendais pas à ressentir tout ça quand Kyra m’a proposé de lire son dernier roman . Même si le récit n’est pas autobiographique, on sait que certaines choses viennent de son histoire personnelle, elle ne s’en cache pas. Qui, quoi, comment peu importe, et comme elle l’espérait cette dernière peut résonner avec les histoires de chacun de nous. Dramatiques ou heureuses, mais tellement profondément intimes. On ne peut pas rester insensible, enfin moi je ne peux pas.

Et puis j’ai toujours été attirée par la Russie des Tsars, une sorte de fascination pour tout ce qui tourne autour des familles royales ou impériales . Je suis même allée rechercher sur le web des infos oubliées sur la révolution bolchevique,  sur les personnages connus cités pour les replacer historiquement, abandonnant ma lecture au milieu d’un paragraphe . Et puis je me suis rappelée avec une précision étonnante mes cours d’histoire de l’Art, ajoutant des images aux mots de Sacha.

J’ai eu l’impression d’être témoin d’une histoire qui ne m’appartient pas mais qui me parle, de la vivre dans l’ombre des personnages.

Chamboulée, touchée, coulée, voilà comment j’en suis sortie. Pardon si ma chronique part un peu dans tous les sens, je suis encore K.O un mois après ma lecture.

 

C’est donc un roman que j’ai trouvé très fort, un ascenseur émotionnel dont les personnages vont m’accompagner longtemps, très longtemps.

 

Merci Kyra, n’arrête jamais d’écrire….

 

Catégorie Animal

[Jeunesse] Un roman d’aventures (ou presque ! ) – Yael Hassan

Dès 11 ans

 

Nathan vient de perdre son travail de journaliste. Plutôt que de se morfondre, sur les conseils de sa femme et de son fils Simon, il se lance dans l’écriture d’un roman pour ado. Suivant scrupuleusement les conseils de sites spécialisés et de son fils, parfaite cible, il se lance dans une histoire rocambolesque dans laquelle il laisse volontairement ses commentaires . Egalement préoccupé par le cambriolage de leur maison de vacances, il jongle entre deux intrigues de façon plutôt originale.

 

 

Voici un roman plutôt différent qui s’adresse à un public assez jeune mais qui aime les intrigues . Si l’histoire dans l’histoire n’est pas vraiment novatrice, c’est la manière dont la narration est exprimée qui m’a assez plu. En effet au cours de la lecture, le récit est écrit avec 3 polices différentes. La vie de Nathan et sa famille, le roman qu’il écrit et enfin ses commentaires. Visuellement nous savons exactement où nous en sommes et je trouve que cela donne une certaine dynamique, parfaite pour tenir en haleine nos jeunes lecteurs.

Autre petite chose surprenante, Nathan a décidé d’écrire directement au coeur de son récit ses propres réflexions (entre parenthèses et en italique) . Il explique à son fils que,  lorsqu’on lit un roman, on se pose toujours des questions sur le pourquoi l’auteur a écrit ceci ou cela, et bien lui il le note directement…pourquoi pas ? C’est original et ça ajoute une bonne pointe d’humour à l’ensemble.

Le roman de Nathan en lui même est assez simple, voir déjà vu :  une disparition de parents inquiétante, une grosse panne de courant… mais ça fonctionne si on ne s’arrête pas aux petites incohérences relevées par nos yeux d’adultes. Novice en roman adolescent il suit avec précision les conseils qu’il peut trouver afin de bien en comprendre les codes et les inclure dans son récit. Il ne manque pas non plus de demander à son fils ce qu’il en pense (ah, un adulte qui demande conseil à un enfant, enfin !) En parallèle il est victime d’un étrange cambriolage dans sa maison de vacances et mène une sorte d’enquête personnelle pour comprendre les motivations des voleurs…qui n’ont rien volés…

 

J’ai passé un bon moment en lisant ce livre, et comme je le disais je trouve la mise en scène est vraiment sympa. Le suspense et l’humour qui le compose devraient beaucoup plaire aux jeunes lecteurs, qui apprécieront probablement la relation père-fils entre Nathan et Simon .

Et pour une fois, je leur recommande vivement de lire la quatrième de couverture 😉

 

https://mutietseslivres.com/2017/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-7/

 

 

[Les livres de P’tit Loup] Extra Mortelle Adèle – Une nuit avec ma baby-sittrice

 

Textes : Mr. Tan
Illsutration : Miss Prickly
Conception des jeux : Franck Girard

 

« Adèle est gardée par sa baby-sitter durant toute une longue soirée. La guerre est déclarée, donnant le prétexte à des jeux hilarants, fous et décalés… à l’image de votre héroïne préférée ! Des jeux, des pliages, des découpages à la façon d’Adèle : fabriquer son four micro-ondes en papier (sans oublier Ajax… dedans), transformer Jade, sa poupée en papier en monstre zombie… »

 

 

Si vous ne connaissez pas Adèle, des présentations s’imposent. Adèle n’a rien de la gentille petite fille sage, oh non !!  Dotée d’un humour noir décapant et détestant à peu près tout ce qu’une enfant de son âge adore normalement, elle fait le désespoir de ses parents qui ne savent plus trop quoi faire face à une enfant qui rêve de faire exploser l’école à coup de nitroglycérine, menace ses camarades de les torturer, envisage de mettre le chat au micro-ondes assez régulièrement et j’en passe…

Je vous recommande d’ailleurs vivement de découvrir les albums de cette demoiselle, c’est franchement désopilant (voir mes articles ici et ici )

Ici, on décline les aventures d’Adèle à travers un livre jeux . Ses parents sortent et prennent une baby-sitter. Après quelques recommandations d’usage comme : interdiction de disséquer, faire des mélanges explosifs, ou tout autre chose qui impliquerait l’intervention des pompiers, ils finissent par partir ayant eu la promesse de leur fille qu’elle n’utiliserait ni sa catapulte ni son lance-flammes contre la jeune fille…cependant ils n’ont rien dit sur le fait de la faire tourner en bourrique 😉

Et nous passons donc la soirée avec Adèle et Julia à travers des histoires et des BD,  ainsi qu’une centaines de jeux qui ont pour but de s’assurer que cette dernière ne remette jamais  les pieds dans la maison : grilles de mots, différences, papertoys ou labyrinthe)

 

Voici un carnet de jeux absolument « mortel » , du pur Adèle. Pour mon P’tit Loup qui a découvert il y’a quelques mois à peine la demoiselle, mais l’adore déjà, c’est vraiment excellent. Il est très fan de cet univers, cet humour noir qui caractérise notre héroïne.  Je pense qu’elle  va nous suivre un bon moment !