Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

 

 

 

Coup de coeur

 

Novembre 1918, sur le front , Albert Maillard sait que la fin de la guerre est proche. Alors que deux de ses compagnons d’infortune sont abattus près de la ligne de front, entraînant une longue et probablement dernière bataille en ce lieu, il fait une découverte étonnante qui lui sera quasi fatale….Il sera sauvé in-extremis par Edouard Péricourt qu’il connaissait simplement de vue,  et qui paiera très cher son acte de bravoure 

Edouard refuse de retourner dans sa famille dans cet état, tente de se suicider, mais Albert ne lâche pas celui qui l’a sauvé. Leurs vies sont inextricablement liées. Il le prend sous son aile et finalement l’aide malgré lui à monter une véritable arnaque afin de gagner beaucoup d’argent .

Mais le destin est joueur et s’amuse avec les vies de chacun…

 

 

 

Je suis une très grande fan de Pierre Lemaitre, j’aime vraiment beaucoup ses polars. Alors j’ai bien entendu été très tentée quand j’ai découvert qu’il se lançait dans le roman, malgré le sujet assez sombre et un nombre de pages conséquent !

Je n’ai pas eu le temps de le lire en septembre dernier…avant qu’il ne reçoive le Goncourt…Et là pour moi …catastrophe … plus du tout envie de le lire (oui je sais, j’ai un rapport très particulier avec le Goncourt)

Mais malgré tout, mon envie était toujours là de découvrir cet auteur dans un autre registre. Alors j’ai attendu quelques mois, et c’est donc cet été, au calme, que j’ai pu entrer dans ce roman, et j’ai eu bien raison d’attendre !

 

C’est un livre qui marque. Dès le départ, nos deux personnages principaux jouent de malchance. On est à la veille de l’armistice et la malveillance de leur supérieur, l’infâme Capitaine Pradelle, prend des proportions terribles. Albert est reconnaissant, mais il se sent redevable, bien évidemment. C’est en lui sauvant la vie qu’Edouard a perdu la moitié de son visage.  Alors il lie son destin au sien. Mais dans un excès de zèle Albert écrit à la famille et se retrouve embourbé dans un mensonge énorme quand la soeur d’Edouard demande à aller se recueillir sur sa tombe. Premier mensonge, suivi de beaucoup d’autres . Et pour finir il se retrouve au coeur d’une arnaque énorme montée par un Edouard de plus en plus dépressif et accro a la morphine … mais a t’il vraiment les épaules pour subir tout ça ?

Parallèlement, celui par qui le malheur est arrivé, continue son petit bonhomme de chemin. Albert est comme maudit…ce type est encore et toujours sur son chemin. Toujours aussi détestable, pensant être au dessus du lot, et se faisant de l’argent sur le dos des soldats morts….

C’est un roman très dur sur les conséquences de cette terrible guerre. Si l’Etat a célébré en grandes pompes ses héros tombés pour la France, il n’a pas su quoi faire de ces hommes revenus du front, pour la plupart blessés, mutilés physiquement et moralement. On découvre comment certains profitent du malheur des autres pour s’enrichir, c’est terrifiant. Ici se mélangent des antécédents familiaux, des désirs de revanche, de vengeance….et Albert est comme pris en otage au milieu de tout ça….il aurait peut-être mieux fait de rester au fond de son trou et d’y mourir étouffé…

Malgré un fond très noir et une histoire qui se mêle à l’Histoire je n’ai pas pu lâcher ce roman, j’ai vraiment beaucoup aimé l’écriture. C’est un livre dont je ne suis pas sortie indemne, de ceux que je conseille en disant juste : vas y lis ça, c’est vraiment très bien…pas besoin d’en dire plus .

Pour moi essai transformé, et prix mérités . Pierre Lemaitre maîtrise véritablement son art. Grosse claque et gros coup de coeur.

 

 

http://deslivresdeslivres.wordpress.com/2014/06/05/challenge-1-pave-par-mois/

 

Publicités

Robe de marie – Pierre Lemaitre

J’ai pris ce livre dans mon club de lecture car j’en avais entendu parler depuis un moment et j’avais tres envie de le lire. Il a ete de plus tres bien « vendu » par  sa proprietaire.

Le livre de poche - 313 pages

« Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique. »

Quand on rencontre Sophie, on doute serieusement de sa sante mentale et elle aussi.

Quand elle s’enfuit, change d’identite et semble enfin tourner la page, on se doute qu’on ne va pas en rester la vu qu’il reste les 2/3 du livre.

Quand on commence a comprendre ce qu’il se passe c’est carrement l’angoisse !!!

Je ne vous en dirais pas plus de peur de trop devoiler…

Flippant, demoniaque, efficace = GENIAL . J’ai adore ce thriller. Nouvelle preuve qu’en France on sait aussi faire de (tres) bons polars. Moi qui perd toujours tout, je risque quelques nuits blanches …

Sans mauvais jeux de mots, Pierre Lemaitre porte vraiment bien son nom. J’ai egalement « Travail soigne » et « Cadres Noirs » dans ma PAL et si c’est du meme niveau ca promet encore plus de nuits blanches 😉

EDIT du 23 Novembre : Lecture entrant dans le Challenge