[Jeunesse/YA] Les cartographes – Livre 1 : La sentence de verre – S.E. Grove

 

1799, par un phénomène encore inexpliqué, les continents se sont séparés. Non pas physiquement, mais dans des espaces spatio-temporels différents. 

Un siècle plus tard à Boston, nous rencontrons Sophia, une jeune adolescente qui vit chez son oncle Shadrack, célèbre cartographe, depuis que ses parents ont disparus en expédition. Les temps sont perturbés, on parle de fermer les frontières, de renvoyer les gens à leur époque d’origine… C’est à ce moment là que Shadrack est kidnappé ! Sophia part à sa recherche grâce à une carte qu’il a réussi à lui laisser avec un message.  Elle découvre ainsi l’importance du travail de cartographe et l’existence d’une carte qui permettrait de réunifier les continents à une même époque, carte évidemment convoitée par beaucoup,  et pas forcément dans de bonnes intentions.

 

Cela faisait longtemps que je voulais me plonger dans ce livre, vous savez peut être que j’adore les romans traitant du voyage dans le temps. Ici on n’est pas directement dans un voyage temporel comme on a pu le croiser dans des romans comme les Time Riders d’Alex Scarrow ou bien La machine à explorer le temps de H.G. Wells. Non, ici il y a eu une sorte de cataclysme en 1799 et les continents se sont fracturés, chacun dans un espace temporel différent : les Etats-Unis sont au XIXe siècle, le Groenland dans la Préhistoire, l’Afrique du Nord au temps des Pharaons… C’est assez original et j’avoue avoir eu un peu de mal à imaginer la situation.

Nous suivons notre héroïne, Sophia, une jeune fille de 13 ans qui vit à Boston à la fin du 19eme siècle. Elle habite avec son oncle Shadrack depuis la disparition de ses parents 8 ans plus tôt. Partis en exploration, on a perdu leur trace. Shadrack est un cartographe, il sait lire et fabriquer des cartes de ce monde des plus étonnant et il apprend à Sophia à les déchiffrer. Lorsque ce roman débute, la société dans laquelle ils vivent est au bord de la rébellion. En effet certains estiment que les frontières doivent être fermées et les gens doivent retourner d’où ils viennent…enfin de « quand » ils viennent. Ce qui veut dire que Mrs Clay qui vit avec eux depuis plusieurs années va devoir partir. Pour Sophia et Shadrack c’est inconcevable. Alors que ce dernier tente de trouver une solution il est kidnappé, laissant une Sophia totalement sous le choc, mais prête à tout pour le retrouver. Dans la bagarre il est parvenu à lui laisser un message et une carte…

Accompagnée de Théo, rencontré par hasard ce même jour, elle se lance à corps perdu dans sa quête, mais rien n’est simple car non seulement elle est poursuivi mais en plus elle souffre d’un mal qui la handicape sérieusement dans cet univers : elle perd la notion du temps.

J’ai un avis assez mitigé sur ce roman. J’ai beaucoup aimée l’idée de départ et l’histoire en général. Les personnages sont plutôt agréables, même si je les préférerais  un peu plus développés. En effet ils ne m’ont pas vraiment laissé un souvenir très précis.

Mon problème est que j’ai trouvé qu’il y avait un contraste assez important entre la façon dont est racontée l’histoire (très jeunesse) et la quantité d’informations fournies (lecture plus exigeante). Il y a beaucoup de longueurs, et j’ai bien failli décrocher à plusieurs reprises. Si je n’avais pas eu de second tome à la maison, je crois que je l’aurais mis de côté pour plus tard. Par contre le dernier quart est beaucoup plus passionnant, les événements s’enchaînent rapidement, il a des rebondissements… bref la fin sauve tout à mon sens. Alors c’est peu être ce que j’appellerais « le syndrome du premier tome » . Le fait de créer cet univers si complexe demandait peut être de poser autant d’informations pour bien comprendre la suite. C’est fort possible, je vous le dirais quand j’aurai lu le tome 2.

 

Le roman est recommandé à partir de 11 ans par l’éditeur. Alors effectivement il y a un côté très jeunesse, mais cela me parait peu être un peu tôt à moins d’être vraiment bon lecteur et d’aimer les longues descriptions et mises en place. Mais l’univers est intéressant. Je me lancerai donc dans la suite prochainement en espérant quand même les personnages s’étofferont un peu plus.

 

Categorie objet

Catégorie objet

 

Publicités

10 réflexions sur “[Jeunesse/YA] Les cartographes – Livre 1 : La sentence de verre – S.E. Grove

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 4 – Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 5 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 6 – Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 7 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 8 – Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 10 – Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 11 – Muti et ses livres

  9. Pingback: Challenge Petit Bac 2017 : 3ème bilan! – Enna lit, Enna Vit!

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 12 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s