Mémé dans les Orties – Aurélie Valognes

 

Ferdinand Brun est un vieux monsieur bougon et peu sympathique qui vit seul avec sa chienne Daisy, essayant tant bien que mal d’éviter ses voisins et dont le passe temps favori est de faire tourner la concierge de la résidence en bourrique.

Mais Daisy disparaît et c’est le drame, il sombre peu à peu, devenant d’autant plus odieux.

Lorsqu’une nouvelle famille s’installe au dessus de chez lui, il leur réserve un accueil des plus…antipathique, mais c’est sans compter sur la volonté de Juliette 10 ans qui a bien l’intention de s’incruster dans la vie de Ferdinand. Agacé, mais quelque peu charmé ce dernier baisse la garde. Et c’est à ce moment la que sa voisine, Madame Claudel, 93 ans, s’impose également dans sa vie…

 

 

J’ai adoré Ferdinand. Plus il était odieux plus je l’aimais. Ce personnage est assez particulier. Il ne fait pas vraiment exprès d’être désagréable (enfin si avec la concierge il le fait exprès, mais franchement je ferais sans doute pareil, cette bonne femme est vraiment terrible), mais en fait le problème est qu’il ne s’est jamais remis en question, n’a jamais fait d’effort. Il avoue avoir été un mauvais mari et père mais jamais qu’il est responsable du fait que sa femme l’ai quitté pour le facteur, ni que sa fille soit partie s’installer à Singapour… C’est une sorte de « Tatie Danielle » en homme, un peu moins méchant quand même.  Il n’a pas non plus compris pourquoi ses voisines l’avais pris en grippe, mais nous si !!!

Tout son petit monde s’écroule quand sa chienne Daisy disparaît. Plus le goût de vivre, plus envie de rien .

Quand la petite Juliette débarque dans sa vie, c’est comme un typhon qui entre dans son appartement. Tous les jours elle s’incruste à déjeuner. Ferdinand râle, mais quand elle ne vient pas il s’inquiète. Ils se sont bien trouvés ces deux là, chacun aide l’autre d’une façon ou d’une autre. Et puis il y a Madame Claudel, sa voisine…

Finalement une suite d’événements vont chambouler la vie de l’immeuble et celle de Ferdinand …ira t-il vivre avec sa fille ?

Voilà, c’est un petit roman à l’humour particulier, assez grinçant . Si vous n’avez pas aimé le « Tatie Danielle » que je mentionnais plus haut, je doute que vous appréciez. Mais pour moi c’est une réussite, j’ai beaucoup ri et j’ai été émue également, un tel personnage à forcement des failles. Ca m’a fait comme un grand bol d’air frais dans mes lectures, alors que j’avais du mal dernièrement,  grâce justement à des personnages très attachants.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Mémé dans les Orties – Aurélie Valognes

  1. Pingback: Nos adorables belles filles – Aurélie Valognes | Val bouquine...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s