Nos adorables belles filles – Aurélie Valognes

 

 

 

Dans la famille Le Guennec, vous trouverez Jacques et Martine, leurs trois grands garçons : Mathieu, Nicolas et Alexandre accompagnés de leurs compagnes, deux petits enfants, Antoinette la grand-mère  et …un chien… Tout ce petit monde se retrouve dans la maison parentale en Bretagne lors des vacances et ce n’est pas sans quelques étincelles…

 

 

J’avais beaucoup apprécié le premier roman d’Aurélie Valognes : Mémé dans les orties et j’avais donc plutôt envie de la retrouver dans un autre opus. Le thème me plaisait beaucoup, il faut dire que c’est une source intarissable d’inspiration…non ? 🙂 Et puis j’avais terriblement besoin de lire un petit roman « feelgood », donc cela tombait parfaitement bien.

Nous avons affaire, à priori, à une famille plutôt banale. Mais le patriarche est légèrement gaffeur, limite mufle. Au grand désespoir de Martine, son épouse depuis 40 ans, qui commence d’ailleurs à en avoir assez et le lui fait savoir. Mais le message a un peu de mal à arriver jusqu’au cerveau du destinataire…un brin d’égocentrisme  Jacques peut être ? Les trois garçons ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable, mais c’est sans doute parce que l’histoire se concentre plutôt sur les relations beaux-parents/belles filles.

Martine fait tout pour que les séjours de ses belles-filles se passent bien, contrairement à Jacques qui ne peut s’empêcher de leur faire des réflexions ou autres cadeaux à messages. Au lieu de mettre de l’eau dans son vin et éviter le conflit, il va toujours finir par en vexer une. Alors évidemment on ne peut pas dire qu’elles sont sans défaut ces belles-filles et parfois même elles sont un peu compliquées…mais Jacques ne les aide pas forcément à faire ressortir le meilleur d’elles-même.

Stéphanie est en perpétuelle recherche de sécurité pour ses enfants dans la maison un peu bringuebalante sur certains points (portail qui ne ferme pas, rambarde de la fenêtre de la chambre des enfants à deux doigts de se décrocher…), un peu stressante pour son entourage. Laura est végétarienne, mais bizarrement on l’oublie toujours. Heureusement  Jeanne, la dernière arrivée dans la famille, va un peu chambouler l’ordre établi par son coté grande gueule et féministe. La grand-mère Antoinette, ne sera pas non plus innocente dans cette évolution.

 

J’ai beaucoup aimé la famille Le Guennec, j’y ai retrouvé un peu de ma famille, un peu de moi (bien que se soit quand même bien plus serein chez nous 😉 ) Ce roman est assez court, donc on ne s’arrête pas forcément longtemps sur la psychologie des personnages mais ce qu’on en sait est suffisant pour passer un excellent moment. Il se lit vraiment très bien et son « effet feel good » a bien fonctionné sur moi. Il faut dire que j’aime les histoire de famille. Celle ci m’a fait un peu penser à la série  « Belle-grand-mère » de Janine Boissard où le fossé des générations amène à des situations parfois compliquées, souvent cocasses pour le lecteur.

 

Une lecture très agréable qui sera parfaite pour l’été (ou juste avant en prévision des vacances en famille 😉 )

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Nos adorables belles filles – Aurélie Valognes

  1. Oh oui effectivement ce côté feel good m’attire énormément, c’est ce genre de roman que j’ai envie de lire le soir avant de m’endormir par exemple !
    Puis Laura, végétarienne qu’on oublie tout le temps. C’est tout moi !!
    Hate d’entrée à mon tour dans cette famille.
    Merci de la découverte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s