Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

 

Le Livre de Poche – 480 pages

 

Les mois qui viennent de s’écouler ont été rudes pour Julia : son père est décédé, sa grand-mère adorée a fait un AVC et son compagnon a été en dessous de tout lors de ces épreuves. Sur un coup de tête, elle quitte son poste de psychologue dans une prestigieuse clinique d’esthétique à Paris pour celui dans une maison de retraite près de Biarritz… Besoin de faire le vide, d’échapper à sa vie, d’être seule…. Elle était loin d’imaginer l’effet que les pensionnaires et l’équipe des Tamaris auraient sur elle…

 

 

Partant pour une petite semaine dans les îles, je ne voulais emporter que du feel-good dans ma valise. Pouvoir poser et reprendre un livre facilement, mais en passant un bon moment de lecture. Pour la petite anecdote, j’avais très envie de découvrir la plume de Virginie Grimaldi que je suis sur Instagram depuis plusieurs mois. Oui je l’ai suivi avant de la lire ; elle n’est d’ailleurs pas la seule…ne cherchez pas à comprendre…

J’ai été très heureuse de mon choix, car c’est exactement ce dont j’avais besoin comme lecture. J’ai vraiment bien accroché avec Julia, j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle. Un peu cabossée par la perte de son papa et l’AVC de sa grand-mère qu’elle adore plus que tout, elle espère trouver auprès de Marc son compagnon un peu de réconfort…il n’en est rien. Monsieur est le parfait petit ami quand tout va bien, mais des que les difficultés arrivent, pfff plus rien…

Sur un coup de tête elle quitte son job à Paris après avoir répondu à une annonce pour faire un remplacement dans une maison de retraite près de Biarritz, ville de son enfance. Elle est prise, mais  n’en dit pas un mot à sa famille, pourtant proche de quelques kilomètres désormais.

Elle se rend compte très vite en arrivant que pour quelqu’un qui cherche à faire son deuil et se reconstruire, s’occuper de personnes âgées, et bien ce n’est peut être pas l’idéal. Cependant l’équipe avec laquelle elle travaille est géniale et ils deviennent vite très amis. Quand aux pensionnaires, si elle les aborde un peu maladroitement au début, elle s’y attache très vite et c’est réciproque.

Il faut dire qu’ils sont vraiment sympa tous ces pensionnaires, même si certains sont un peu bougons, ils sont vraiment très attachants. J’avais l’impression de les connaître personnellement et ils me manquent un peu maintenant. Et puis elle est vraiment agréable cette maison de retraite, la vie y est douce .

 

J’ai vraiment beaucoup aimé passer ces quelques mois  auprès de Julia à travers ce roman, la suivre dans son quotidien, sa reconstruction. J’ai eu envie de lui botter les fesses parfois, puis la consoler. J’ai été un peu mélancolique, émue et puis j’ai ri, beaucoup… Merci beaucoup à Virginie Grimaldi qui réussi à me faire passer un excellent moment alors que le sujet de départ était loin d’être drôle. Premier essai transformé, je la lirai de nouveau très bientôt avec grand plaisir. Son prochain roman sort dans quelques jours et sera probablement dans mes premiers achats de l’été dès mon retour en France !

 

Publicités

Une réflexion sur “Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s