Mousseline la Sérieuse – Sylvie Yvert

Editions Heloise d’Ormesson – 336 pages

 

Mousseline la Sérieuse…c’est le surnom que donnait Marie-Antoinette à sa fille Marie-Thérèse Charlotte de France. A la fin de sa vie, elle décide de coucher celle-ci sur le papier. De la petite fille grandissant au Château de Versailles, en passant par l’adolescente emprisonnée avec le reste de sa famille pendant la Révolution,  jeune adulte ensuite seule rescapée mais envoyée en exil… Comme dans un journal intime nous revivons l’Histoire d’un point de vue bien différent de celui dont nous avons l’habitude.

 

Ayant grandi à Versailles, j’ai toujours eu une fascination pour la période historique qui court de Louis XIII à Louis XVI particulièrement. J’adore regarder des documentaires, des films,  lire des biographies ou des romans sur cette époque… Celui-ci me tentait particulièrement car je connais peu Marie-Thérèse finalement, pourtant la seule à avoir survécue après la Révolution. Des écrits de sa main ayant été retrouvés, Sylvie Yvert a pu s’appuyer dessus pour nous proposer une sorte de journal qu’elle aurait écrit tout au long de sa vie.

J’avoue avoir vraiment beaucoup aimé ce livre. Pour une fois, nous voilà de l’autre côté du mur, à l’intérieur même de la Famille Royale. Nous découvrons tout d’abord la petite fille, totalement en adoration devant son père. Un père très présent, très moderne (dans le sens contemporain du terme), une famille atypique pour l’époque.

J’ai adoré les voir par le prisme du regard de cette petite fille, puis de l’adolescente enfermée au Temple . C’est une histoire différente de celle dont on a l’habitude de parler, une autre version des anecdotes retenues jusqu’ici . On y découvre un Louis XVI qui ferait et fera tout pour éviter de faire couler le sang de ses sujets. Il aurait pu à plusieurs reprises s’en sortir, mais il refuse de le faire par la répression. Quand on lui reprochera tous les morts, il le dira à nouveau, ce ne sont pas ses ordres qui ont fait couler le sang. Non, lui a été plutôt consensuel, acceptant dès le début de signer tout ce que les révolutionnaires voulaient. Mais il était finalement peut être trop conciliant et on voulait se débarrasser de la monarchie, donc n’importe quelle excuse fut la bonne. De même Marie-Antoinette reste tellement digne, tellement gentille, même avec ses geôliers, qu’il faudra inventer une sombre histoire calomnieuse pour l’exécuter…

Alors évidement on n’était pas présent pour totalement les dédouaner, mais ce point de vue m’a mis dans une empathie totale pour cette famille qu’on a sacrifiée, qui a été séquestrée dans des conditions épouvantables pandant des mois, des années . On les  a séparé les uns des autres et ils furent totalement abandonnés par le reste de leurs familles respectives .Celle de France qui avait fui hors du pays, mais également celle de Marie-Antoinette en Autriche, qui n’a jamais rien fait pour les sortir de là.

Marie-Therese a passé 4 ans enfermée, on ne savait plus trop quoi en faire finalement…que lui reprocher à part de représenter la monarchie…

Au crépuscule de sa vie, en Italie, elle raconte ensuite le reste de son existence, d’exil en réhabilitation, exil à nouveau…mariage choisi mais malheureusement sans enfants…

C’était vraiment passionnant et le style est également très agréable. J’ai quitté Marie-Thérèse en me disant que trop de quiproquos et malentendus ont jalonnés sa vie et quelle vie, quelle personnalité ! Elle garde toujours un optimisme à toute épreuve et reste fidèle à la parole donnée à son père de ne pas chercher à les venger.

C’est mon premier coup de coeur de l’année !

 

Catégorie Aliment/Boisson

Publicités

Le chant du Rossignol – Kristin Hannah

Coup de coeur

 

1939, Antoine Mauriac est mobilisé. Il laisse sa femme Vianne et sa petite fille Sophie seules dans le petit village de Carriveau dans la Loire. Très vite, de par sa position stratégique proche de l’aérodrome, sa maison est réquisitionnée et Vianne doit se faire à l’idée de vivre avec un Allemand sous son toit. La cohabitation est évidement compliquée, mais il faut protéger Sophie à tout prix.

Isabelle, petite soeur de Vianne, mise à l’écart par son père puis sa soeur après la mort de leur mère, décide elle de s’installer à Paris plutôt que de rester sous le même toit que cet Allemand. Tôt ou tard son impétuosité et sa franchise risquerait de porter préjudice à sa famille.. Elle refuse de laisser faire et commence ses premiers actes de Résistance…

 

 

J’aime beaucoup les romans historiques et surtout ceux concernant cette période de notre Histoire. Il est important pour moi de faire ce devoir de mémoire, même si visiblement l’homme se semble pas vouloir tenir compte des erreurs du passé.

 

Le roman débute en 1995 aux Etats-Unis. Nous découvrons une femme plutôt âgée, malade, qui après avoir reçu une invitation assez particulière, retourne sur les traces de son passé nous renvoyant en France en 1939 au début de la seconde Guerre Mondiale.

Nous suivons l’histoire de deux soeurs, Vianne et Isabelle. Aussi différentes l’une de l’autre que possible. Orphelines de mère, abandonnées à une nourrice par leur père totalement démissionnaire, brisé par la précédente Guerre où il s’était engagé, anéanti par la mort de sa femme et totalement incapable de leur donner de l’amour comme auparavant.  Très vite, à 14 ans Vianne a fait sa vie avec Antoine. Enceinte à 16 ans, ils se marient mais elle perd son bébé et tombe dans une profonde dépression, « abandonnant » à son tour Isabelle encore très jeune. Rejetée de tous, Isabelle se forgera une carapace et un caractère de rebelle. Refusant l’autorité, et préférant vivre dans l’action, dire ce qu’elle pense . Renvoyée d’une énième école « pour jeunes filles », elle se rend chez Vianne juste au moment où Antoine est mobilisé et qu’un commandant Allemand  prend son cantonnement dans leur maison.

Evidemment cette situation la révolte, mais elle ne peut rester les bras croisés contrairement à Vianne qui fait profile bas pour protéger Sophie. Bravant le danger et le couvre feu, elle commence ce qu’on pourrait appeler son premier acte de Résistance en distribuant des tracts la nuit….puis, réaliste, elle comprend qu’elle doit quitter la maison de sa soeur pour ne pas lui causer d’ennui. Elle repart à Paris et s’engage plus à fond devenant Le Rossignol… Bientôt recherchée par la Gestapo ainsi que par la Milice française elle va jusqu’au bout de ses idéaux, mais n’en reste pas moins une jeune femme dont l’un de ses compagnons d’armes ne la laisse pas indifférente. Mais peut-on vivre une histoire d’amour quand on risque sa vie chaque jour ?

 

J’ai vraiment adoré cette histoire, ces deux femmes sont extrêmement attachantes. On comprend tout à fait chacun de leurs points de vue, leurs priorités, leurs réactions, leur instinct de survie. Même si entre elles il y a un océan d’incompréhensions, de non dits, de souffrances passées qui ont fait que leur relation présente est si compliquée. On vit avec elles les horreurs des nazis, et leurs priorités ne sont clairement pas les mêmes.

Ce qui me plaît dans ce récit c’est justement cette dualité entre les deux soeurs. Encore une fois on ne peut lire une histoire sur cette période sans se demander mais qu’aurais-je fais ? Je n’ai pas la réponse. Il y a 10 ans j’aurais peut être dit vouloir être comme Isabelle, mais aujourd’hui je suis maman alors mon coeur penche vers Vianne. Mais finalement elles font chacune des erreurs et chacune une forme de Résistance….elles sont humaines et terriblement fortes, je suis admirative.

 

Cette lecture a été pour moi un coup de coeur, et j’avoue en être un peu surprise quelque part car l’auteur, américaine, plutôt connue pour ses romans sentimentaux, a réussi a totalement me chambouler sur un sujet où je  ne l’attendais pas du tout : un roman historique pendant le 2eme Guerre Mondiale en France.

Et bien que ce soit une histoire, un roman, tout ce qui y est écrit a réellement existé donc forcement ça interpelle. Ce qui est fou, c’est que je lis régulièrement des romans sur cette époque et j’arrive encore à découvrir de nouvelles choses sur ce qui s’est passé… J’ai également beaucoup aimé les incursions à notre époque, qui cassent un peu le rythme et m’ont permis de reprendre mon souffle, car c’est un véritable page-turner.

 

Catégorie Lieu

Catégorie Animal

http://deslivresdeslivres.wordpress.com/2014/06/05/challenge-1-pave-par-mois/

[Jeunesse/YA] We were liars – Emily Lockhart

Hot Key Books

Hot Key Books

 

 

« We are the Liars.
We are beautiful, privileged and live a life of carefree luxury.
We are cracked and broken.
A story of love and romance.
A tale of tragedy.
Which are lies?
Which is truth? »

,

Coup de coeur.

Cadence est une Sinclair. A 17 ans elle est jolie, intelligente et riche. Elle passe tous ses étés sur l’île de son grand père avec ses parents où elle retrouve ses tantes ainsi que ses cousins Mirren et Jimmy et leur ami Gat. Surnommés les « menteurs » depuis l’enfance ils sont inséparables et très complices. Ils attendent tous ces étés avec impatience afin de se retrouver. Mais ça c’était avant.

Avant l’accident de Cadence deux ans plus tôt. Retrouvée sur la plage en débardeur et sous vêtements, elle se réveille à l’hôpital sans aucun souvenir et souffrant de terribles migraines qui la contraignent à rester des jours entiers allongée dans le noir, rendant son quotidien impossible. 

Cette année elle retourne enfin sur l’île, mais beaucoup de choses ont changé : son père est parti, les 3 soeurs ne s’entendent plus, son grand père vit dans une nouvelle maison, mais surtout elle ne comprend pas le silence de ses cousins et de Gat depuis ce terrible moment. 

Que s’est-il passé….elle aura l’été pour tenter de le découvrir…

.

.

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre et très honnêtement la curiosité a été la plus forte alors que je me méfie toujours de trop gros succès . Je l’ai pris en V.O car je voulais m’y remettre, et c’était plutôt un bon choix car je n’ai pas du tout peiné à le lire .

On entre dans l’univers très privilégié de la famille Sinclair. Très fortunés, ils passent tous leurs étés sur l’île privée de leur grand père à Cap Cod.  Ils sont beaux, ils sont riches, ont les croiraient sortis d’une publicité. Mais l’accident de Cadence a tout remis en question et son retour sur l’île est bien étrange cette année. Le joli verni de la famille Sinclair semble se craqueler….

Cadence est la narratrice, c’est donc de son point de vue que se déroule l’histoire. Une histoire emplie de mystère, de souvenirs oubliés, et d’incompréhensions. Qu’a t’il pu bien se passer se soir là pour que deux ans plus tard l’équilibre de la famille ait totalement volé en éclat. Pourquoi son père est t’il parti, pourquoi ses tantes et sa mère se déchirent t’elles, pourquoi son grand-père semble avoir perdu la tête, pourquoi ses cousins l’ont laissé sans nouvelles pendant tous ce temps, qu’arrive t’il à Mirren, pourquoi Gat la repousse… ????

Autant de questions auxquelles Cadence va chercher des réponses. Jour après jour elle mène une sorte d’enquête auprès de ses proches mais ses derniers ne semblent pas vouloir lui répondre … jusqu’à ce que la vérité remonte à la surface …

J’ai été bluffée par cette histoire, sorte d’enquête personnelle qui pourrait paraître un peu déjà vue au départ mais qui est finalement très originale, qui vous prend en haleine, devient impossible à lâcher et dont la fin vous laisse totalement scotché.

Challenge Jeunesse Young Adult #5

[Les livres de P’tit Loup] Le Kididoc autour du Monde

 

 

Coup de coeur

Dès 4 ans

Textes : Sylvie Baussier

Illustrations : Didier Balicevic

 

 

Plus de 70 questions pour tout savoir sur le monde ! 
Une grande double page à déplier par continent, pour découvrir tous les secrets du monde: où est le plus haut sommet du monde ? Quelle est la ville la plus peuplée ? C’est quoi, le Taj Mahal ? Combien mesure la Grande Muraille de Chine ? Quels pays sont constitués de nombreuses îles ? C’est quoi, la Tour Eiffel ? Et une double page consacrée à la France !
.
 .
.
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ENORMISSIME COUP DE COEUR pour cet album. J’aime énormément les Kididocs chez Nathan, c’est une valeur sure pour moi, ce n’est pas la première fois que je vous le dis, mais celui ci est un des plus géniaux que j’ai pu avoir entre les mains.
Il s’agit d’un Atlas où on retrouve les cinq continents bien sur, mais également bien d’autres choses.
 .
Tout d’abord quand on ouvre l’album, on tombe sur une double page consacrée à notre planète, la Terre s’élève en pop-up comme si elle flottait au dessus du livre, puis sur la seconde on découvre une carte du Monde qui se déplie toute seule. C’est très sympa. On y trouve à chaque fois un ensemble de questions telles que : A quoi ressemble la Terre vue du ciel, Quel âge a la Terre ?Combien y a t’il de continents ? , Combien y a t-il d’habitants sur la Terre ? , C’est quoi l’équateur ? …. avec les réponses, bien entendu.
On passe ensuite à la découverte des continents plus précisément, mais également un focus sur La France, la forêt, et la ville.
 .
Ce qui fait vraiment de ce livre un objet absolument extraordinaire, c’est l’ensemble des animations qui le compose : la fameuse carte du début bien sur, mais aussi des enveloppes à ouvrir contenant des cartes postales, des rabats qui en cachent d’autres, des minis animations pop-up, des livrets, des éléments qui se déplient….et j’en passes . Franchement je trouve ça très très bien fait. C’est très ludique, et on apprend plein de choses.
Mon lutin adore, il lit les informations, répond aux quizz (car il y en a un peu partout disséminés), découvre des informations sur le monde entier.
 .
Pour terminer, à la fin du livre on trouve une double page avec l’ensemble des drapeaux, « Le Grand Quizz du Monde » et également un poster composé d’un planisphère d’un côté et de tous les drapeaux de l’autre. Génial !
 .
 .
Vous aurez donc compris mon enthousiasme et je vous recommande très vivement cet album pour tous les petits curieux qui veulent découvrir le monde.
 .
.
.
 IMG_0239 IMG_0241 IMG_0242 IMG_0243

[Jeunesse/YA] Animale T1 La Malédiction de Boucle d’or – Victor Dixen

Gallimard Jeunesse- Pole Fiction - 524 pages

Gallimard Jeunesse- Pole Fiction – 524 pages

 

Coup de coeur

 

A partir de 13 ans

 

 

Nous sommes en 1832 et Blonde, jeune fille de 17 ans, vit depuis sa plus tendre enfance dans un couvent où elle reçoit la même éducation que les jeunes filles de riches familles venues parfaire la leur. Blonde est de santé fragile, doit rester enfermée et porter des lunettes à verres bleutés. C’est une jeune fille docile et obéissante. Mais un soir, un vieil homme vient taper à sa fenêtre et lui remet un dossier lui intiment de le lire. Ce que Blonde y découvrira va remettre beaucoup de choses en question. Bien décidée à connaître la vérité. C’est une toute autre personne qui va se révéler.

 

 

Il est devenu plutôt  rare pour moi de tomber sur un livre que je ne puisse plus lâcher. Celui ci a été addictif, chaque minute de libre lui a été consacré. Victor Dixen m’a littéralement envoûtée avec son personnage de Blonde que j’ai adoré et que j’ai eu un mal fou à quitter. L’idée de ne pas pouvoir me procurer la suite m’agace beaucoup ( mais pourquoi j’habite si loin..? 😉 )… Oui je suis en manque de ce personnage, de son histoire et de la plume de l’auteur.

Ce qui m’a attiré dans un premier temps, c’est la réécriture du conte Boucle d’or et les trois ours. J’en avais gardé une image plutôt gentillette d’une version très édulcorée qu’on avait du me raconter petite fille, mais là c’est une toute autre histoire. Le fantastique s’invite et c’est parfois assez …effrayant dans son genre . Victor Dixen se réapproprie totalement l’histoire et nous en propose une version plus adulte, plus noire,  mêlée de légendes nordiques. Le récit passe du présent au passé, de Blonde à d’autres protagonistes. Les histoires s’entremêlent, mais pour autant le récit reste fluide et facile à lire… Les pages se tournent à une vitesse déconcertante.

J’ai énormément apprécié le personnage de Blonde. Son évolution au cours des événements, sa prise de conscience de ce qu’elle est, son courage face à ceux qui la poursuive ou aux décisions qu’elle doit prendre… C’est un personnage lumineux et terriblement attachant, bien que parfois assez effrayant. Comme je vous le disais j’ai peiné à la laisser, mais je n’ai pas réussi à ralentir ma lecture tant je voulais connaître la suite. Nous rencontrons également d’autres personnages très forts qui ajoutent de la profondeur à l’histoire, Blonde ne tient pas seule le récit sur ses épaules.

Pour ce qui est de l’histoire, je ne vous en dirais pas plus car elle mérite d’être découverte. J’ajouterais juste qu’on y rencontre le pire et le meilleur en matière d’humanité, que la romance y trouve sa place de façon juste, que les révélations peuvent être fracassantes et surtout qu’on a terriblement envie de lire la suite.

 

Voilà comme vous l’avez compris il s’agit de mon coup de coeur jeunesse de la rentrée et ma première rencontre avec Victor Dixen. Une chose est certaine : ce ne sera pas la dernière…

 

Challenge Jeunesse Young Adult #5

Catégorie Mort - Ligne 2

Catégorie Objet

http://deslivresdeslivres.wordpress.com/2014/06/05/challenge-1-pave-par-mois/

[Les livres de P’tit Loup] Non-Non de Magali Le Huche

 

 

 

Dès 3 ans

 

Coup de coeur

 

Au pays merveilleux de l’intrépide Non-Non

 

 

 

« Derrière la forêt, au pays merveilleux de Sous-bois-les-bains, cinq petits amis coulent des jours heureux. Non-Non est le maître-nageur, de la plage. L’aventure, il adore ! Son problème, c’est qu’il voit des catastrophes partout ! Il vole alors au secours de ses amis et ne manque jamais de trébucher !

Bio aime très fort la Terre, les carottes et tout ce qui est orange. Grouillette adore voyager avec ses rollers. Du bout du monde, elle rapporte des boutons cassés, des chewing-gums mâchés, pour enrichir ses étranges collections. Grocroc est le bricoleur-inventeur de tricycles hyper-rapides de Sous-Bois-les-Bains. Mais il est aussi très ronchon. Et quand ça va pas… ça va pas ! Allez, arrête de râler, Grocroc ! Et enfin, Zoubi… elle fait beaucoup d’exercice pour garder la ligne. Elle saute jour et nuit sur son lit-trampoline. Il faut bien ça pour séduire le prince charmant qu’elle attend ! »

DSCF9085 DSCF9086

 .

.

Le fabuleux voyage de Non-Non et ses amis

 

« Ce matin, Grouillette-la-messagère apporte à Non-Non une lettre qui vient de l’autre bout du monde. Maybi invite son cousin Non-Non et le groupe des Toubibio à venir donner un concert pour son anniversaire, à Wouden-Derze-Ouateur. Ça ne se refuse pas, n’est-ce pas ! Les amis se préparent avec entrain pour ce voyage plein d’aventures et d’excellentes rencontres. Ils trouveront bien le temps de répéter en chemin ! »

 

DSCF9083 DSCF9084

 

 

Enormissime coup de coeur pour ce petit ornithorynque et ses amis Bio, Grouillette, Grocroc et Zoubi. Je connais Non-Non depuis quelques années déjà grâce à une série de petits albums très sympa que la marraine de mon lutin lui avait offert. Ici, on retrouve les habitants de Sous-Bois-Les-Bains dans deux albums de plus grand format.

Dans le premier, on découvre l’univers de Non-Non et de ses amis, là où ils habitent, ce qu’ils font dans la vie, leurs personnalités etc…

Dans le deuxième, nos 5 amis partent en voyage car le cousin de Non-Non invite leur groupe « Les Toubibio » à donner un concert.  Mais le voyage s’avère plus compliqué que prévu.

Je suis fan des illustrations, il y a énormément de choses à y voir, une multitude de détails, de petits trucs…. Les textes sont amusants et les personnages très attachants.

 

Mon P’tit loup aime beaucoup également, et il passe beaucoup de temps à regarder tous les dessins et à lires tous les textes.

C’est  un univers que j’aime vraiment beaucoup, que je trouve très réussi  et que je recommande à tous les petits lutins.

[Jeunesse/YA] Le silence de Mélodie – Sharon M. Draper

 

Coup de coeur

« Quand j’ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.

Mais seulement dans ma tête.

Je n’ai jamais prononcé un seul mot. J’ai bientôt onze ans.

 

Trouver sa voix »

.

Mélodie à 11 ans et présente une paralysie cérébrale. Mais si son corps ne lui obéit pas, sont esprit lui est vif, très vif même. Extrêmement intelligente, elle nous livre son combat pour communiquer .

Quel beau roman, tellement touchant mais sans larmoiement. J’ai beaucoup aimé l’angle choisi par l’auteur et je l’ai trouvé si juste que je me suis demandée si nous avions affaire à un roman ou un récit. En effet nous sommes dans la tête de Mélodie. Ainsi nous savons ce qu’elle ressent, son combat pour communiquer, sa frustration de voir son corps refuser de lui obéir. Tout est compliqué pour elle. Elle ne peut rien faire par elle même et doit se faire aider pour s’habiller, manger, aller aux toilettes.. Elle est condamnée à rester dans un fauteuil roulant, bien accrochée par sa ceinture pour éviter de glisser et de se retrouver par terre sans pouvoir bouger, et sans pouvoir parler. On découvre à travers son récit la frustration également de ne pouvoir se faire comprendre.

Ce qui m’a le plus attristé c’est l’amalgame que certaines personnes peuvent faire entre handicap moteur et handicap mental. Ils n’imaginent pas une seconde que Mélodie puisse être intelligente et parfois leur cruauté dépasse l’entendement. J’ai été choqué par cette maîtresse qui ne prend pas le temps de lire les dossiers des élèves de la classe de Mélodie afin de comprendre ce qu’ils connaissent déjà gâchant ainsi tout le travail et les bienfaits apportés par sa collègue précédente . Quand on la met devant les faits, elle ne se remet pas en question et c’est grave. Mais plus grave encore est l’attitude de ce médecin qui mériterait d’être rayé de l’ordre par son manque de psychologie abyssale…

Heureusement les parents de Mélodie sont conscients de son intelligence. Comme dit sa maman, elle peut la voir dans ses yeux et plus d’une fois elle ira dire ce qu’elle pense à ceux qui ne veulent pas comprendre. Ils l’aiment de façon inconditionnelle, et même si c’est dur aussi pour eux au quotidien ils ne baissent pas les bras. J’ai beaucoup aimé le personnage de Madame V., cette voisine de la famille qui refuse de s’apitoyer sur le sort de Mélodie et qui la fait travailler encore et encore. Pas de place pour la pitié, tout doit être fait pour qu’elle puisse apprendre le plus possible, pour qu’elle se dépasse..et ça marche. Et puis il y a également Catherine, une aide précieuse, la main de Mélodie à l’école, celle qui sera à l’origine de l’idée qui va enfin lui permettre de communiquer.

C’est une histoire magnifique qui fera forcement réagir le lecteur. En ce qui me concerne : colère face à tant de préjugés et de maladresses, tristesse face à la trahison et l’échec, joie immense quand Mélodie parvient enfin à se faire comprendre. Une petite fille que l’on porte en soi, attachante avec une personnalité extraordinaire. Une belle leçon de vie.

Challenge jeuness Young Adult #4

Catégorie Musique

Catégorie Musique