Challenge Jeunesse/ Young adult #2 : bilan et présentation de la saison 3

Challenge Jeunesse :YA -2

.

C’est la fin de la deuxième saison du Challenge Jeunesse / Young Adult de Muti et Kalea.  Challenge que j’estime réussi car je m’étais inscrite au départ  « Aux frontières du rêve » (10 livres) . Une fois réussi  j’ai changé de catégorie une première fois : Badine au royaume de l’enfance (20 livres), puis une deuxième :  A su garder son coeur de mioche (35 livres) tout en sachant qu’il me serait impossible de lire et chroniquer 15 livres de plus en si peu de temps (les lire ça n’a pas été un problème ;-). Mais je n’avais pas envie de m’arrêter, nous étions en mai…

Voici tout ce que j’ai lu :

– Aux frontières du rêve

• Nes a minuit T3 : Illusions de C.C. Hunter

• Tout ce qui brille de Anna Godbersen 

• Wiggins et le perroquet muet de Beatrice Nicodeme

• Troubles de Claudine Desmarteau

• Le journal de Katie Sutton de Jenny Smith

• Azami, le coeur en deux de Marc Cantin et Isabel

• The Diary of a Wimpy Kid de Jeff Kinney

•  Madame Pamplemousse et ses fabuleux Delices de Rupert Kingfisher

10/10

puis Badine au royaume de l’enfance

• L’assassin est au collège de Marie-Aude Murail

 Nox – Ici-bas de Yves Grevet

• Alvin Ho : Allergique aux fills, à l’ecole et à tout ce qui fait peur  de Lenor Look

• Balefire T1 : Le calice du vent – Cate Tiernan

• Merlin – T1 – Les annees oubliées de T.A. Barron 

• Ava préfère les fantômes de Maïté Bernard

• Indiana Telle T3 : Lune d’automne  de Sophie Audouin-Mamikonian

• Entre toi et moi de Stephen Emond

• Trackers T1 – Glyphmasters de Patrick Carman 

• Struck de Chris Colfer

20/20

Et enfin : A su garder son coeur de mioche

• Nés à minuit T4 : Frémissements de C.C. Hunter 

 Les Variants de Robinson Wells

• Traqué T1 d’Andrew Fukuda

• Time Riders T2 : Le jour  du prédateur d‘Alex Scarrow

• 2 filles + 3 garçons – les parents = 10 choses que nous n’aurions pas du faire  de Sarah Mlynowski

25/35

.

Bilan qui me satisfait, donc c’est avec grand plaisir que je rempile pour cette année .

.

Challenge jeunesse:Young Adult #3

.

Qui dit nouvelle année, dit nouveaux logos (plusieurs sont disponibles), et petits changements dans les catégories : elles sont plus nombreuses.

.

• Catégorie 1 : Aux frontières du rêve => Au moins 10 ouvrages
• Catégorie 2 : Badine avec les royaumes de l’enfance => Au moins 20 ouvrages
• Catégorie 3 : À pieds joints dans la marelle => Au moins 35 ouvrages
• Catégorie 4 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 50 ouvrages
• Catégorie 5 : Peter Pan dans l’âme => Au moins 65 ouvrages
• Catégorie 6 : Au pays des mille et un livres => Au moins 80 ouvrages
• Catégorie 7 : Vit dans un conte de fées => 100 et plus (pour les livrovores)

.

Je choisis la catégorie 2 :  Badine avec les royaumes de l’enfance pour commencer et nous avons jusqu’au 30 septembre 2014.

Tous livres jeunesse hors albums et mangas sont acceptés. Pour tout les détails c’est ici ou là (à venir) .

[Jeunesse/YA] – 2 filles + 3 garçons – les parents = 10 choses que nous n’aurions pas dû faire – Sarah Mlynowski

.

April est une ado de 17 ans qui vit à Westport avec son père et sa belle-mère . Sa mère vit en France avec son nouveau mari et son petit frère, mais pour rien au monde elle n’aurait quitté sa maison, ses amies et surtout son petit ami Noah pour la suivre alors qu’elle lui en veut encore pour le divorce.

Quand son père lui annonce qu’ils partent à Cleveland après les vacances de Noël (soit dans quelques jours seulement), pour son nouveau travail dont il ne lui avait jamais parlé, c’est le drame…

Mais April trouve une idée géniale : aller vivre chez son amie Vic et sa mère ! Tout le monde est d’accord !!! Il faut dire qu’April s’est quelque peu arrangée avec la vérité. En fait la mère de Vic ….ne sera pas là !

.

Voila un petit roman au thème bien sympa et qui en fera rêver plus d’une : vivre seule avec sa meilleure amie avec assez d’argent pour ne jamais galèrer…

Sympa, mais un peu improbable pour la maman que je suis. Ok la mère de Vic est totalement irresponsable et juge les filles assez mûres pour le faire et ne voit donc aucun inconvénient à les laisser seules. Par contre j’ai énormément de mal à croire que le père d’April la laisse. Déjà, il la prévient seulement une semaine avant le déménagement (elle n’a plus 4 ans quand même) et ensuite il donne son accord après avoir parlé une seule fois au téléphone avec la mère de Vic (enfin Vic se faisant passer pour sa mère, mais il ne se doute de rien). Et ensuite il accepte de communiquer uniquement par e-mails….

Evidement la liberté donne des ailes et elles en profitent, ce qui est assez normal, tout en restant finalement assez raisonnables…ou presque …d’où le titre 😉

Bon là c’est un peu trop gros à avaler pour moi, cette fois ci je n’ai pas réussi à me mettre dans la peau de l’héroïne, mon coté adulte rabat-joie a été le plus fort à mon grand désespoir … je suis trop vieille … 😉

Mais ne vous méprenez pas, c’est un roman très agréable et j’ai passé un bon moment en le lisant. C’est un peu comme un film Disney, rien de trash et je sais que j’aurais adoré à 14-15 ans. Donc je pense qu’il plaira beaucoup aux adolescentes qui sont de très loin une meilleure cible que moi car il y a tout ce qu’il faut pour qu’elles aiment.

Challenge Jeunesse :YA -2

[Jeunesse/YA] – Time riders T2 : Le jour du Prédateur – Alex Scarrow

A partir de 11 ans

.

« Ne jouez pas avec le temps…

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l’Histoire

Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d’années en arrière, à l’époque des dinosaures, en plein coeur de leur terrain de chasse… »

.

Suite à leur précédente mission, nos héros Liam, Sal et Maddy se voient en manque de clones pour réinstaller l’intelligence artificielle de Bob dans un corps. Leur première mission est donc de retourner dans le passé pour récupérer des fœtus. Chose faite, ils reçoivent un message urgent, mais incomplet, pour intervenir dans le futur afin de sauver le jeune Edward Chan, auteur de la première théorie sur le voyage dans le temps et qui est menacé de mort par des personnes venues d’un futur encore plus lointain… Ils décident de précipiter la «gestation » du nouveau Bob et le résultat est plutôt surprenant !

Liam et son nouvel acolyte sont donc envoyés dans le futur, à la date prévue de l’assassinat, mais suite à une erreur, Maddy les envoie ainsi qu’une partie des personnes présentes 65 millions d’années plus tôt….

.

J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série mais j’avais un peu regretté qu’on ne s’attarde pas assez sur les personnages. Comme je l’espérais on en découvre un peu plus sur eux, du moins sur Sal, ce qui laisse présager plus d’infos sur les autres dans les prochains tomes.

On n’en sait pas beaucoup plus sur l’agence et le personnage qui cherche à éliminer Edward Chan me ferait presque douter de la légitimité des Times Riders. Finalement, est ce que cette agence œuvre vraiment pour le bien de l’humanité ? Quelques changements à l’Histoire ne seraient-ils pas un peu bénéfiques ?

Je vous avoue que je n’avais pas réfléchi à l’impact que leur retour à l’époque des dinosaures pourrait impliquer sur l’Histoire. Mais Alex Scarrow nous invente une nouvelle sorte de dinosaures, entre l’homme et le Troodon (considéré comme le dinosaure le plus intelligent par les paléontologues), capable d’apprendre au contact des humains. Tout ce que le petit groupe fait pour se protéger agit contre lui et surtout contre le futur… C’est flippant !

Maddy et Sal n’ayant aucune idée d’où ils ont atterri, espèrent un signe de Liam, une trace qu’il aurait pu laisser indiquant où ils se trouvent. Cela implique évidemment qu’il indique où se trouve l’agence, un pari très risqué qu’il faut absolument tenter……Encore une fois on se demande comment ils vont s’en sortir.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce nouvel opus car il est très différent du premier tout en en gardant les ingrédients principaux et indispensables : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l’histoire. C’est palpitant.

Essai transformé pour moi, j’ai hâte de continuer cette série et je suis ravie de savoir qu’il me reste 7 autres tomes !!! Un livre que je recommande vivement à vos ados et à vous même 😉

Challenge Jeunesse :YA -2

Challenge-anglais

[Jeunesse/YA] – Traqué T1 – Andrew Fukuda

« À dire vrai, je ne pense pas qu’il reste un seul d’entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L’espèce s’éteint. »

 

Gene a 17 ans et est un des derniers représentant de la race humaine. Depuis sa naissance il tente de vivre au milieu de créatures assoiffées de sang en cachant toute émotion: ne pas transpirer, ne pas rire, ne pas saigner…

Sa mère et sa sœur ont été découvertes et immédiatement massacrées. Il est resté avec son père qui lui a toujours répété : “ N’oublie jamais qui tu es”. Après sa disparition, il tente de survivre, de se fondre dans la masse sans se faire remarquer mais c’est sans compter sur la “Chasse”.

Le gouvernement propose ce « jeu » où les participants tirés au sort pourront chasser des spécimens humains : Les homiférés, gardés prisonniers à cette intention…le sort le désigne comme un des chasseurs. Les véritables ennuis commencent…

 

 

Je m’étais dit : oh encore une histoire de vampires…et puis voyant les commentaires positifs affluer je n’ai pas pu résister, et oui je suis faible.

En fait ce qui change un peu ici, c’est que la normalité n’est pas d’être un humain, mais d’être une de ces créatures qui dort la tête en bas les pieds dans des étriers, ne supporte pas le soleil au point de se volatiliser, qui se nourri de chaire sanguinolente et devient complètement fou à l’idée de pouvoir chasser un humain . En gros des vampires bien qu’ils ne soient jamais ainsi nommés.

Pour être honnête je suis partagée : d’un côté j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et je le recommande, mais de l’autre plusieurs choses m’ont gênés.

Au départ, deux éléments m’ont paru peu crédibles. D’abord, même si les créatures semblent un peu limitées intellectuellement, j’ai un peu de mal à croire que Gene ai pu passer au travers de leur odorat pendant toutes ces années, et qu’il ne soit pas immédiatement découvert à l’arrivée à l’institut. Ils ont l’air vraiment primitifs parfois. L’auteur nous répète plusieurs fois qu’ils salivent beaucoup (ils bavent même), que leur mentons dégoulinent de sang quand ils mangent…bref leur instinct animal aurait du les alerter…..

Deuxième chose, le tirage au sort, sans vous en dire trop je trouve un peu gros qu’une autre élève de sa classe soit également parmi les gagnants.

A part ça, c’est vraiment bien. Gene est attachant et on tremble pour lui à chaque page. Le fait qu’il soit le narrateur ajoute à son capital sympathie.

J’ai passé pas mal de temps à me demander pourquoi il avait été mit à l’écart, comme par hasard, dans une bibliothèque proche du Dôme où sont enfermés les homiférés… On a une réponse à un moment, mais elle ne me satisfait qu’en partie.

Et puis il y a deux-trois petits autres points mais je ne peux pas en parler ici sans tout vous dévoiler, ce serait vraiment dommage.

Malgré cela, comme je le disais, c’est vraiment un roman jeunesse très sympa. Il y a tous les ingrédient d’un bon page-turner, le style est agréable et j’ai été totalement surprise par la fin (là encore j’ai plein de questions). Vivement la suite !!!!!

 

Challenge Jeunesse :YA -2

[Jeunesse/YA] – Les Variants – Robinson Wells

.

« Bienvenue à Maxfield Academy.

Vous pouvez rejoindre les gangs suivants :

La Société

Le Chaos

Les Variants

Un seul mot d’ordre :

SURVIVRE

Une seule issue :

LA FUITE

Et surtout :

NE FAITES CONFIANCE A PERSONNE »

.

Benson Fisher a toujours été trimballé de famille d’accueil en famille d’accueil. Lorsqu’il apprend qu’il a été pris à la Maxfield Academy, école pour laquelle il a postulé et reçu une bourse, il se dit que sa vie va enfin changer et qu’il va s’en sortir.

Mais dès son arrivée, à peine déposé et laissé devant la grille par une étrange Mrs.Vaughan, il se rend compte que quelque chose ne va pas.

En effet, pas un adulte n’est présent. Ce sont les élèves qui gèrent tout : de l’administration à la cantine en passant par les cours, le nettoyage et même la sécurité. Les vêtements propres et objets qu’ils peuvent acheter grâce aux points qu’ils gagnent leur sont amenés par un système de monte-plats dans leurs armoires. Ils n’ont absolument aucun contact avec l’extérieur à part avec «Le Tueur», un adulte qui surveille tout ce qu’ils font au moyen de micros et caméras. Tous les matins une vidéo leur donne le programme de la journée et indique les punitions et les récompenses. Le plus étrange est que tous suivent ses indications sans broncher.

Les élèves ont créés 3 groupes, en fonction de leurs valeurs: La Société, Le Chaos et Les Variants. Ou plutôt 3 gangs à la limite de l’affrontement ayant chacun leur mode de fonctionnement.

Benson choisi Les Variants, mais a t’il fait le bon choix ? Il ne cesse de vouloir s’enfuir, mais semble être le seul.

Mais quel est donc cet endroit perdu au milieu de la forêt ?

.

En général, j’aime assez les histoires qui se déroulent dans des collèges ou pensions, il y a toujours un atmosphère particulière. Ici on est servi !

Le héros, Benson Fisher, m’a été assez rapidement sympathique. On voit qu’il veut s’en sortir, qu’il en a assez d’être trimballé de famille d’accueil en famille d’accueil. Pas trop mauvais à l’école, il a vite compris que c’est par ce biais qu’il y arrivera.

Mais il n’est jamais resté assez longtemps dans un établissement pour s’y intégrer comme il l’aurait voulu.

Maxfield Academy semble alors être la solution : un internat de bon niveau, une bourse d’étude : tout pour réussir.

Il déchante très vite une fois à l’intérieur, pas d’adulte, des élèves regroupés en gangs qui gèrent tout. Des caméras, des cours insipides, des entraînements de paintball, des récompenses sous forme de points, des punitions sévères….L’ambiance est très violente et la peur règne. Mais pourquoi personne ne se rebelle ? Il fini par comprendre que pour ces laissés pour compte de la société (effectivement aucun élève ne semble avoir de famille), entre la peur de mourir en tentant une évasion, la peur de ce qu’il y a dehors, la peur peut être de perdre le petit pouvoir qu’ils ont acquis au sein de l’établissement, pour certain Maxfield n’est pas si mal.

Mais Benson, ne se laisse pas endoctriner, il ne veut pas vivre dans la peur.

Quel est donc le but de cette école ?

C’est un roman que j’ai vraiment beaucoup aimé, l’intrigue est efficace et prenante. On est entre la téléréalité, « 1984 » et «Sa majesté des mouches». Au début j’étais comme Benson : mais pourquoi subissent ils tout ça ? C’est dingue. Et puis on comprend petit à petit. Je m’étais un peu douté de certaines choses mais sans comprendre le pourquoi et je me suis faite complètement surprendre par d’autres.

Bon par contre je dois dire que je me suis faite avoir : la suite ne sort qu’en novembre 2013 ……ahhhhh si j’avais su j’aurais attendu d’avoir la suite pour le lire !!!!  C’est criminel de nous laisser comme ça 😉

Challenge Jeunesse :YA -2

[Jeunesse/YA] – Nés à minuit Tome 4 : Frémissements – C.C. Hunter

.

Quatrième opus de cette série, il vaudrait mieux avoir lu les précédents tomes avant de lire cette chronique.

Mes chroniques du Tome 1, Tome 2 et Tome 3.

.

Le père de Kylie vient de lui révéler sa véritable nature. Elle est un caméléon. Cela ne l’avance pas vraiment et personne ne semble savoir ce que cela veut dire.

Au même moment, un nouveau fantôme fait son apparition. Kylie est terriblement choquée car la personne qui lui apparaît…n’est pas morte. Qu’est ce que cela veut dire ? Hantée par de visions terriblement réalistes, perdue sur son identité, culpabilisant toujours de ne rien avoir pu faire pour sauver Ellie, craignant encore  pour sa vie, toujours indécise concernant Lucas et Derek, et tentée de suivre les conseils de son grand-père…elle remet en question son avenir à Shadow Falls car elle est persuadée que c’est ailleurs qu’elle trouvera les réponses.

 

Dans ce quatrième opus, j’ai retrouvé avec plaisir Kylie et tous les personnages qui gravitent autour d’elle. Cette fois, j’ai trouvé le rythme moins lent. On est dans un tome de révélations finalement. Kylie, beaucoup plus mure, tente de résoudre par elle même les problèmes qui lui tombent dessus. Sa configuration changeante la met vraiment à part.

Le fantôme qui lui demande son aide est si particulier qu’elle ne veut pas en parler à Holiday ni à Burnett. On apprend qu’il y a eu un assassin à Shadow Falls, et qu’il est de retour. Je n’ai compris qu’au dernier moment de qui il s’agissait, mais j’ai été un peu déçue par la façon dont C.C. Hunter avait traité le personnage. Finalement on ne sait pas qui il est vraiment ni pourquoi il a agit ainsi. On aura peut être une réponse dans le prochain tome.

Bon, le triangle amoureux est évidemment toujours présent. Kylie a choisi Lucas, mais il n’est pas très présent, alors que Derek est toujours là pour elle. Elle sait que le fait qu’elle ne soit pas un loup-garou pose un problème de taille : elle ne sera jamais acceptée par la meute. Lucas prépare quelque chose, mais il ne donne pas de détails, c’est très frustrant pour elle, car elle aurait vraiment besoin de lui à ses cotes pour l’aider dans ses questionnements. Moi je préfère Derek 😉 et je ne désespère pas de la voir changer d’avis.

On en apprend un peu plus sur Holiday et pourquoi elle est tellement sur la réserve avec Burnett. Leur relation évolue…enfin !

Nous quittons Kylie alors qu’elle prend un décision radicale, et qui nous laisse présager un final haut en couleurs, enfin je l’espère.

Challenge Jeunesse :YA -2

Struck – Comment foudroyer sa réputation en un éclair – Chris Colfer

.

Carson Phillips n’a qu’un seul but dans la vie : quitter Clover, ville paumée pleine de «bouseux», et aller à la fac de Northwestern afin de devenir journaliste ou plus exactement, rédacteur en chef du New York Times.

Pourquoi ? Sans doute pour s’éloigner de sa mère, alcoolique et sous médocs depuis le départ de son père, et de ses camarades d’école qui le détestent (selon lui, il est le seul à avoir un QI plus élevé que sa pointure et il n’hésite pas à le dire, forcément ça énerve…) Il est rédacteur en chef du journal du lycée et président du club d’écriture où deux trois paumés sont inscrits pour récupérer des points dans leurs moyennes, et où finalement il fait tout tout seul. Apprenant que cela ne suffit pas pour être bien vu et pris à Northwestern, la conseillère d’orientation lui suggère de créer un magazine littéraire. Ce n’est évidemment pas avec sa bande de bras cassés qu’il va y parvenir. Un heureux concours de circonstances va l’aider dans sa démarche…tous les moyens sont bons finalement pour arriver à son but.

.

Struck est un roman jeunesse qui se présente sous forme de journal. Son auteur n’est autre que Chris Colfer, le Kurt Hummel de la série Glee, pour ceux qui connaissent.

 .

Carson, le narrateur gravite dans un lycée de province, assez typique. On retrouve chez les élèves :  le sportif, la pom-pom girl, la gothique, le couple gay, le latino… ainsi qu’un personnel d’établissement plus ou moins compétent.

Carson est un personnage à la fois très attachant et terriblement agaçant.

Attachant parce que sa vie n’est pas facile. Son père est parti et il ne l’a vu que 2-3 fois ces dernières années. Sa mère, totalement dépressive à cause de cela, jongle entre alcool et médicaments, squattant le divan du salon. Quand elle ne dort pas, abrutie par le mélange, elle regarde des feuilletons stupides à la télé…

Autre adulte dans la vie de Carson : sa grand-mère. Malheureusement, elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer et Carson qui lui rend visite tous les jours dans sa maison de retraite souffre de plus en plus de la voir l’oublier peu à peu.

Agaçant parce qu’il se dit plus intelligent que tous les autres. Il l’est surement vu ses excellents résultats, mais son attitude en fait la personne la plus détestée du lycée. Il est imbu de sa personne, et ne doute pas une seconde qu’il sera pris à Northwestern et que son avenir sera brillant. Loin, très loin de Clover.

Malgré tout, j’ai bien aimé ce personnage, il est assez drôle et caustique. On sent qu’au fond il pourrait être vraiment sympa malgré l’odieux chantage qu’il a mis en place pour que les élèves écrivent pour son magazine littéraire… Je ne crois pas une seconde au fait qu’il se fiche de l’avis des gens, mais il est assez fort dans l’auto persuasion. Il n’abandonne ni le journal du lycée, ni l’atelier d’écriture, malgré le peu d’intérêt qu’ils suscitent. Seule Malerie s’y intéresse vraiment, mais elle est un peu barrée (j’ai adoré son délire sur l’origine d’Hunger Games et autres best sellers 😉 )

J’ai aimé également la relation qu’il a avec sa grand mère, seule à le soutenir. C’est assez triste d’ailleurs de voir que petit à petit elle oublie jusqu’à son existence.

En conclusion, c’est un garçon très seul, qui ne part pas avec tous les avantages dans sa vie et qui tente de s’en sortir par tous les moyens en sa possession.

 

Un roman très sympa qui vient d’être adapté au cinéma, dans lequel Chris Colfer lui même tient le rôle de Carson et que vous pourrez découvrir à partir de 19 Juin 2013 au cinéma.

Challenge Jeunesse :YA -2