Le pays du nuage blanc – Sarah Lark

Archipoche - 800 pages

Archipoche – 800 pages

En ce milieu de XIXeme siècle, Hélène est préceptrice à Londres. Consciente qu’elle aura beaucoup de mal à trouver un mari et fonder une famille à son âge, elle est attirée par une petite annonce dans le journal proposant à des jeunes femmes de rencontrer un mari potentiel installé en Nouvelle-Zélande. Tentée après un échange épistolaire unique, c’est sur un coup de tête et sans aucune garantie qu’elle décide de s’embarquer sur le Dublin qui l’emmènera à Christchurch, après une longue traversée de 6 mois. A bord elle est chargée d’accompagner des jeunes filles qui seront placées comme employées de maison. Elle y rencontre Gwyneira, une aristocrate promise à un éleveur de moutons très prospère, avec laquelle elle sympathise immédiatement.

Leur installation sera bien éloignée de ce qu’elles imaginaient l’une et l’autre, mais leurs échanges sur le Dublin ont crée une amitié forte et sincère qu’elles cultiveront avec soin malgré de nombreuses embûches dues notamment à la terrible rivalité de leurs (futurs) maris respectifs…

J’aime beaucoup lire des grandes sagas comme Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, les Jalna de Mazo de la Roche ou Le goût du bonheur de Marie Laberge, mais comme il s’agit généralement de pavés de 3 ou 4 volumes voir plus… je repousse mes lectures pendant l’année. Mais cet été pendant mes vacances, j’avais très envie d’en lire une qui aurait des femmes pour personnages principaux et où la romance, sans en être exclue, ne serait pas le thème principal. J’avais ce titre en tête depuis très longtemps donc j’ai couru l’acheter quelques jours à peine après avoir posé le pied sur le sol français et je me suis régalée.

Et c’est sans doute parce que j’ai adoré les personnages principaux, même si elles sont très différentes l’une de l’autre. Bon honnêtement, j’ai eu un peu peur pour Hélène car j’ai trouvé son départ plus que précipité, je sentais venir le malaise dès le départ. Mais en même temps je peux comprendre cette femme qui sait qu’elle n’a probablement aucune chance de fonder une famille à Londres de par son âge et son statut. Alors finalement cette prise de risque lui a permis de tenter quelque chose …

Gwyneira de son côté vient d’une famille plutôt aisée. Mais n’étant pas l’aînée, il est compliqué de la marier (ou de la doter devrais-je dire). Elle a également une très forte personnalité ce qui n’était pas forcément bien vu à l’époque. Un riche éleveur de moutons venu de Nouvelle-Zélande réussi par un tour de passe passe plutôt malhonnête à faire d’elle sa future belle-fille.

C’est ainsi que les deux femmes se retrouvent sur le bateau en partance pour la Nouvelle-Zélande. Leurs destins parallèles les rapprochent et une amitié sincère en découlera.

Sans trop vous en dévoiler, l’arrivée sera plus que déconcertante pour les deux femmes. En effets leurs promis, non seulement sont loin de ce qu’elles avaient imaginé, mais en plus ils s’en veulent à mort pour une histoire de terrains.

On suit donc ces deux femmes ainsi que leur entourage pendant de nombreuses années. Leurs destins et leurs choix qui dicteront leurs vies, cette amitié qu’elles préserveront toujours.  Les ambiances et les lieux sont très bien décris, ainsi que la vie à cette époque mélange plus ou moins homogène entre la vie anglaise et locale, apprivoisement des cultures ou tentative d’imposer la sienne… et bien sur toujours le problème du statut de la femme.

J’ai donc passé un excellent moment avec ce roman, et les deux autres tomes, tout aussi gigantesques me font très envie, même s’ils devront attendre un peu.

http://deslivresdeslivres.wordpress.com/2014/06/05/challenge-1-pave-par-mois/

Catégorie Couleur

Catégorie Couleur

Publicités

Une réflexion sur “Le pays du nuage blanc – Sarah Lark

  1. Pingback: Challenge Un pavé par mois : livres lus en octobre 2016 – des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s