Le chant du Rossignol – Kristin Hannah

Coup de coeur

 

1939, Antoine Mauriac est mobilisé. Il laisse sa femme Vianne et sa petite fille Sophie seules dans le petit village de Carriveau dans la Loire. Très vite, de par sa position stratégique proche de l’aérodrome, sa maison est réquisitionnée et Vianne doit se faire à l’idée de vivre avec un Allemand sous son toit. La cohabitation est évidement compliquée, mais il faut protéger Sophie à tout prix.

Isabelle, petite soeur de Vianne, mise à l’écart par son père puis sa soeur après la mort de leur mère, décide elle de s’installer à Paris plutôt que de rester sous le même toit que cet Allemand. Tôt ou tard son impétuosité et sa franchise risquerait de porter préjudice à sa famille.. Elle refuse de laisser faire et commence ses premiers actes de Résistance…

 

 

J’aime beaucoup les romans historiques et surtout ceux concernant cette période de notre Histoire. Il est important pour moi de faire ce devoir de mémoire, même si visiblement l’homme se semble pas vouloir tenir compte des erreurs du passé.

 

Le roman débute en 1995 aux Etats-Unis. Nous découvrons une femme plutôt âgée, malade, qui après avoir reçu une invitation assez particulière, retourne sur les traces de son passé nous renvoyant en France en 1939 au début de la seconde Guerre Mondiale.

Nous suivons l’histoire de deux soeurs, Vianne et Isabelle. Aussi différentes l’une de l’autre que possible. Orphelines de mère, abandonnées à une nourrice par leur père totalement démissionnaire, brisé par la précédente Guerre où il s’était engagé, anéanti par la mort de sa femme et totalement incapable de leur donner de l’amour comme auparavant.  Très vite, à 14 ans Vianne a fait sa vie avec Antoine. Enceinte à 16 ans, ils se marient mais elle perd son bébé et tombe dans une profonde dépression, « abandonnant » à son tour Isabelle encore très jeune. Rejetée de tous, Isabelle se forgera une carapace et un caractère de rebelle. Refusant l’autorité, et préférant vivre dans l’action, dire ce qu’elle pense . Renvoyée d’une énième école « pour jeunes filles », elle se rend chez Vianne juste au moment où Antoine est mobilisé et qu’un commandant Allemand  prend son cantonnement dans leur maison.

Evidemment cette situation la révolte, mais elle ne peut rester les bras croisés contrairement à Vianne qui fait profile bas pour protéger Sophie. Bravant le danger et le couvre feu, elle commence ce qu’on pourrait appeler son premier acte de Résistance en distribuant des tracts la nuit….puis, réaliste, elle comprend qu’elle doit quitter la maison de sa soeur pour ne pas lui causer d’ennui. Elle repart à Paris et s’engage plus à fond devenant Le Rossignol… Bientôt recherchée par la Gestapo ainsi que par la Milice française elle va jusqu’au bout de ses idéaux, mais n’en reste pas moins une jeune femme dont l’un de ses compagnons d’armes ne la laisse pas indifférente. Mais peut-on vivre une histoire d’amour quand on risque sa vie chaque jour ?

 

J’ai vraiment adoré cette histoire, ces deux femmes sont extrêmement attachantes. On comprend tout à fait chacun de leurs points de vue, leurs priorités, leurs réactions, leur instinct de survie. Même si entre elles il y a un océan d’incompréhensions, de non dits, de souffrances passées qui ont fait que leur relation présente est si compliquée. On vit avec elles les horreurs des nazis, et leurs priorités ne sont clairement pas les mêmes.

Ce qui me plaît dans ce récit c’est justement cette dualité entre les deux soeurs. Encore une fois on ne peut lire une histoire sur cette période sans se demander mais qu’aurais-je fais ? Je n’ai pas la réponse. Il y a 10 ans j’aurais peut être dit vouloir être comme Isabelle, mais aujourd’hui je suis maman alors mon coeur penche vers Vianne. Mais finalement elles font chacune des erreurs et chacune une forme de Résistance….elles sont humaines et terriblement fortes, je suis admirative.

 

Cette lecture a été pour moi un coup de coeur, et j’avoue en être un peu surprise quelque part car l’auteur, américaine, plutôt connue pour ses romans sentimentaux, a réussi a totalement me chambouler sur un sujet où je  ne l’attendais pas du tout : un roman historique pendant le 2eme Guerre Mondiale en France.

Et bien que ce soit une histoire, un roman, tout ce qui y est écrit a réellement existé donc forcement ça interpelle. Ce qui est fou, c’est que je lis régulièrement des romans sur cette époque et j’arrive encore à découvrir de nouvelles choses sur ce qui s’est passé… J’ai également beaucoup aimé les incursions à notre époque, qui cassent un peu le rythme et m’ont permis de reprendre mon souffle, car c’est un véritable page-turner.

 

Catégorie Lieu

Catégorie Animal

http://deslivresdeslivres.wordpress.com/2014/06/05/challenge-1-pave-par-mois/

Publicités

2 réflexions sur “Le chant du Rossignol – Kristin Hannah

  1. Je suis tentée! Moi aussi j’aime beaucoup lire des livres sur cette période, et comme toi, c’est un vrai devoir de mémoire.

  2. Pingback: Challenge Un pavé par mois : livres lus en juin 2016 – des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s