[Jeunesse/YA] Little sister – Benoit Séverac

 

Lena a 16 ans et vit anonymement avec ses parents depuis que son frère Ivan est apparu à la une de tous les journaux, aux côtés de soldats de Daesh qui venaient de décapiter un otage. Le choc, l’incompréhension totale, on le croyait en stage en Angleterre… Depuis ce jour, il y a 4 ans,  Lena et sa famille vivent un cauchemar. Comment ce garçon tout à fait banal et qui n’était pas musulman a pu se radicaliser de la sorte et se retrouver dans les rangs de terroristes en Syrie ? Pour Lena c’est une erreur, c’est forcément une erreur…son frère qu’elle aime tant n’a pas pu faire une chose pareille…alors quand un jour il la contacte elle décide d’aller à sa rencontre.

 

 

Etant terriblement dans l’actualité  je vous avoue que j’ai eu un peu peur d’entamer ce roman (c’était il y a une dizaine de jours). D’abord parce que justement trop dans l’actualité pour moi, trop sensible encore. Et puis j’avais peur également de la façon dont cela allait être traité car le sujet est tout de même assez délicat… Depuis cette lecture la réalité nous a rattrapé, une nouvelle fois…hier à Bruxelles.

Le roman se divise en 4 parties pour 4 narrateurs. Tout d’abord nous rencontrons Lena, jeune fille d’une famille tout à fait classique, sans problème. Elle qui rêvait d’être célèbre en faisant une émission telle The Voice, la voilà violemment propulsée sur le devant de la scène avec toute sa famille lorsque son frère devient mondialement connu comme…terroriste…l’ennemi public numéro 1. Ivan djiadiste en Syrie, mais comment est ce possible ?? La situation devient vite invivable, Lena et sa famille quittent Toulouse et s’installent tout à fait ailleurs, sous un autre nom.

4 ans plus tard elle reçoit une lettre de l’ex-meilleur ami de son frère, Theo, lui disant que ce dernier est entré en contact avec lui car il souhaitait voir sa soeur, parler avec elle. Il lui donne rendez vous en Espagne, dans un lieu connu d’eux seuls, témoins de leurs jeux d’enfants. Lena bien décidée à comprendre ce qu’il en est, parvient à faire accepter à ses parents de la laisser allez chez son oncle et sa tante à Cadaqués pour quelques temps.

Le deuxième narrateur est donc Theo. Ce dernier non plus n’avait rien vu venir et aimerait comprendre.C’est assez facilement qu’il se décide à suivre Lena en Espagne. Lena qui n’est plus la petite fille qu’il avait connu.

Le troisième narrateur, Joan,  est un vieil anarchiste catalan rencontre par hasard à leur arrivée en Espagne et qui va les dépanner dans un premier temps pour loger Theo et qui se révèlera fort utile un peu plus tard.

Et enfin, le dernier narrateur, Tambon, le flic qui a suivi l’affaire et qui 4 ans plus tard espère encore trouver l’indice qui le mènera à Ivan.

 

Voici donc la trame de ce roman. J’avoue qu’il m’a beaucoup plu et que tout ce qui me faisait peur a été assez vite anéantie par la façon dont Benoît Séverac a construit son roman. Ces 4 parties, avec 4 narrateurs qui se succèdent au fil de l’histoire, donnent un relief particulier au récit. L’auteur dit qu’il a voulu donner la parole à tous, excepté Ivan. Il est présent mais jamais il n’aura l’opportunité de s’exprimer à travers une partie du roman comme les autres protagonistes. Il ne s’agit pas ici ni d’entendre son point de vue, ni de le comprendre, mais de réaliser ce que cette histoire a créée comme cataclysme dans son cercle proche, familial et amical.

J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, qu’ils soient ici volontairement ou par hasard. On comprend évidement Lena, ce besoin de revoir ce frère tant aimé, le déni dans lequel elle se trouve, la confrontation absolument nécessaire pour continuer à vivre, à avancer alors que ses parents ont totalement sombré…

La fin est assez forte et a résonné en moi d’autant plus que nous sommes confrontés actuellement (!) à des choses qui me dépassent totalement. Un livre que j’ai trouvé très réussi .

Challenge Jeunesse Young Adult #5

Publicités

9 réflexions sur “[Jeunesse/YA] Little sister – Benoit Séverac

  1. Je trouve que c’est une très bonne idée de la part de l’auteur de ne pas donner la parole à Ivan. Car leur délire verbal, halluciné dû au lavage de cerveau que ces jeunes subissent est toujours le même. Mais s’attacher à l’entourage et au cataclysme qu’il subit c’est plus intéressant.

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 6 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 7 – Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 8 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 9 – Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 10 – Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 11 – Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 12 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s