Personne n’en saura rien – Sylvie Granotier

 

 

Mélusine, Jeanne, Irène…. Octeville, Pyla, Grande-Motte….de très jeunes femmes, des adolescentes disparaissent sans laisser de trace…. Isabelle sera la seule à s’en sortir. Jean Chardin est son agresseur. Homme obèse, sympathique , toujours prêt à donner un coup de main…c’est en fait un prédateur. Dans sa tête nous revivons les événements. Grâce à des flashs-back  nous rencontrons les jeunes filles en question; grâce au procès nous découvrons comment Isabelle a réussi à déjouer ses plans …

 

J’avais entendu parler de Sylvie Granotier, mais je ne sais pas pourquoi je n’avais jamais eu l’occasion de lire un de ses romans. Grande fan de Policiers et Thrillers, j’aime de plus en plus me tourner vers nos auteurs français. J’ai donc plongé dans celui ci dès que j’en ai eu l’occasion.

Le roman se construit sur différents plans. Il débute par le meurtre de Mélusine en 2005, puis nous nous retrouvons aujourd’hui au procès de Jean Chardin dont nous comprenons assez vite qu’il en est l’auteur. Cependant, ce n’est pas en tant qu’accusé de ce meurtre qu’il se trouve à la barre, mais pour l’agression d’Isabelle, une jeune fille qui a réussi à s’échapper miraculeusement…

On navigue ensuite entre les flashs-back de Jean Chardin et ceux d’Isabelle, mais également ceux d’autres victimes disparues, sans véritable chronologie. On revient ensuite au présent pour nos deux principaux personnages, puis plus particulièrement au procès où seul le lecteur est au courant de ce qui est arrivé aux disparues. Ainsi de suite se construit le drame et les indices.

La famille de Jean vivaient plutôt bien jusqu’à ce que son père fasse faillite. Déménagement, petit appartement…Jean dort dans la chambre de ses parents à un âge où il aurait besoin d’intimité, et ce pendant des années. Plus tard, lorsqu’il prendra un appartement ses parents y vivront un moment « pour l’aider à s’installer, prenant la chambre bien entendu… Ensuite il compense sa solitude par la nourriture. Mais tout le monde vous dira qu’il est charmant, une bonne pâte, toujours partant pour donner un coup de main sur un chantier…Arrêté et mis en prison quelques temps pour agression sexuelle, il évite toutes situations risquant de le faire retomber. Enfin il se croit plus fort que ses pulsions et parfois retourne sur les plages pour profiter de la mer, évitant tout de même le plus possible les jeunes filles…mais si certaines se mettent sur son chemin….

Isabelle est la dernière victime de Jean, mais surtout la seule à s’en être sortie comme nous le comprenons. Son personnage est assez complexe et au delà de ce procès, son attitude semble cacher quelque chose…

 

Un roman assez efficace dont j’ai particulièrement aimé la construction. Par contre j’avoue, je n’ai pas vraiment compris la fin. Enfin, le pourquoi de plusieurs éléments. J’ai été relire des chapitres, pensant avoir loupé un truc mais non, après un dénouement plutôt réussi, il me reste trop de questions sur les « pourquoi », justement…  Je vais faire tourner le roman autour de moi pour pouvoir en discuter parce que là je reste perplexe.

 

http://www.canelkiwi.com/archives/2014/11/09/30795612.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s