Lundi noir – Dominique Dyens

 

Paul Deshoulières a 55 ans, une brillante carrière dans le monde de la finance, un grand appartement Haussmannien , un chalet à Megève, une femme superbe et deux grands enfants qui font leurs études à l’étranger. On pourrait penser que tout va bien pour lui, mais victime d’un cancer il y a 5 ans, il a dû subir une opération de la prostate qui l’a laissé impuissant. 

Ayant peu d’illusions concernant sa femme, il sait que tant qu’il aura de l’argent, elle restera. Jusque là honnête, il profite d’une information sur le rachat d’une compagnie par son groupe pour faire un délit d’initié qui aurait dû passer inaperçu…hors rien ne va comme prévu et la vie de Paul prend un étrange tournant.

 

 

Paul est un homme à qui tout réussit. Superbe carrière, magnifique femme. Mais cela ne tient finalement qu’à un fil. Lui qui en effet était puissant financièrement, socialement et qui collectionnait les maîtresses, se retrouve impuissant sexuellement. Le fragile équilibre qu’il y avait entre Alice et lui s’est effondré. Elle passe ses journées à dépenser de l’argent, réaménager le chalet, acheter des oeuvres d’art, faire des dîners plus somptueux les uns que les autres avec des gens qu’ils ne verront qu’une fois, tout cela entre deux rendez vous avec son amant.

Ce revirement financier va complètement chambouler Paul. Entre la peur et la désillusion, il recherche celui qui lui a envoyé un chèque providentiel lui permettant  d’éviter la banqueroute… qui, pourquoi, que devra t’il faire en échange ? Depuis qu’il sait que la mafia joue un rôle dans l’affaire, il craint pour sa vie.

Au même moment, il se rend compte que sa femme à ses petits secrets et que ses enfants n’ont pas besoin de lui, si ce n’est financièrement… Il repense alors aux femmes qui ont marqué sa vie : Sophie, et surtout Madeleine …Un soir, il découvre que son appartement a été visité et totalement en panique il prend le premier vol pour New-York.

Là débute sa quête pour retrouver Madeleine. Amie de ses parents, elle l’avait initié à l’amour l’été de ses 15 ans puis avait totalement disparue. Madeleine, sans doute la seule femme qui l’ai aimé pour ce qu’il était…

 

Voici roman que j’ai vraiment bien aimé où on parle aussi bien de marchés financiers, de mafia russe, que d’impuissance, de maladie d’Alzeihmer, tout cela dans la tension de l’attente de poursuites ou de représailles. On a affaire à un homme qui, même s’il a plutôt bien réussi, n’est finalement qu’un pion dans une grande machine et qui se cache derrière l’argent, un distributeur de billets pour une femme vénale et des enfants qui n’ont plus aucun sens de sa valeur.

Mais si son délit d’initié, déclencheur de sa chute, était finalement ce qui pouvait lui arriver de mieux ? Alors si Paul m’a un peu agacé au début avec son côté très égoïste, je l’ai apprécié de plus en plus au fil des pages. J’ai aimé ses introspections et surtout ses remises en question.

J’ai également beaucoup aimé la dernière partie où tout se met en place, aussi bien pour nous lecteur que pour Paul, ainsi que le dénouement que l’auteur a bien pris le temps de développer. Et merci pour l’épilogue ! J’aime savoir ce que sont devenus les personnages…

 

 

http://ennalit.canalblog.com/archives/2014/10/01/30172389.html

Catégorie Couleur – ligne 2

http://www.canelkiwi.com/archives/2014/11/09/30795612.html

Publicités

Une réflexion sur “Lundi noir – Dominique Dyens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s