Et puis, Paulette… – Barbara Constantine

Le livre de poche - 288 pages

Le livre de Poche – 288 pages

.

Ferdinand est veuf, il vit seul dans sa ferme depuis le départ de son fils et de sa famille, partis s’installer en ville. Il vit difficilement la séparation d’avec ses petits enfants, les « Lulus » et même s’il peut les voir tout les jours, ce n’est plus pareil.

Il passe ses journées au café, en face du restaurant de son fils (pour le faire enrager) et attendre la sortie des classes.

Un jour en rentrant, il trouve la chienne de sa voisine sur le chemin . Elle a un comportement étrange et il décide de la ramener chez elle. Il découvre alors Marceline inanimée (une fuite de gaz accidentelle qu’il prend pour autre chose). Il se rend alors compte de l’état de délabrement de la maison et sur une idée des Lulus, il lui propose de venir s’installer chez lui, provisoirement bien sur, le temps de trouver une solution. La ferme est grande, elle aura son intimité.

Leur collocation fonctionne plutôt pas mal et c’est tout naturellement qu’ils décident de proposer à d’autres membre du village de venir également s’installer à la ferme : solidarité, entre-aide et besoin d’éloigner la solitude feront de la ferme de Ferdinand une petite communauté multi-générationnelle où chacun a sa place sans se sentir redevable.

.

Voici un joli roman sur le thème de la solidarité. Tous les protagonistes sont dans une situation un peu critique. Ferdinand se sent terriblement seul, Marceline voit son toit s’écrouler, les soeurs Lumière sont poussées hors de chez elles par un neveu peu scrupuleux, Guy vient de perdre sa femme, Muriel , élève infirmière risque de tout abandonner faute de logement, Kim,  étudiant en agriculture a quelques soucis avec ses parents,  s’ajoutent  des chats, un chien et puis , Paulette …

J’ai vraiment bien aimé la façon dont ils s’organisent, comme ils complotent parfois pour faire accepter l’idée de venir vivre avec eux. Pour les plus âgés, l’idée est de ne plus être seuls, de garder goût à la vie. Pour les plus jeunes, il faut les faire venir avec un but : un service contre un toit, nourris, blanchis… Muriel s’occupera des soins, Kim aidera au jardin et développera le potager…

Ferdinand que l’on devine avoir été un mari et un père exigeant, laisse sa coquille se fendiller quand tout ce petit monde s’organise dans sa maison. Les Lulus sont souvent là, tout le monde s’occupe de tout le monde, les frais sont divisés, les angoisses diminues…

Il se passe beaucoup de choses entre ces lignes, on est à la fois attendri, triste, ému, parfois on donnerait bien un ou deux coups de pied aux fesses de certains. Mais point de « mièvrerie »,  c’est un roman qui m’a fait du bien dans notre monde égoïste .

http://ennalit.canalblog.com/archives/2013/12/01/28338705.html

Catégorie Prénom

Publicités

10 réflexions sur “Et puis, Paulette… – Barbara Constantine

  1. Valérie, moi aussi j’ai adoré ce petit livre.
    Je l’ai passé à Sylvie et elle à dévoré et acheté et offert à de amies.
    Tu vois, nous trouvions cette entraide très touchante.
    Ce soir je vais commencer un deuxième de Barbara Constantine et espère de ne pas être déçus.
    Très belle journée a Montauroux aujourd’hui avec Gaël pour la fête des Grand-Mères.
    Gros bisous a vous 3
    Ute

    • Ah ça ne m’étonne pas que tu aies aimé ! J’ai encore deux autres de ses livres dans ma bibliothèque et quelque chose me dit qu’ils ne vont pas rester longtemps sur l’étagère.

      J’espère que ton dimanche avec Gaël s’est bien passé et surtout mets lui plein de livres dans les mains (quoique j’imagine que sa maman le fait déjà !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s