Le jardin blanc – Stephanie Barron

Jo Bellamy, paysagiste américaine se rend en Angleterre, à Sissinghurst dans le Kent plus exactement, pour étudier le fameux Jardin Blanc crée par Vita Sackville-West afin de le reproduire pour un de ses riches clients . 

Sur place, elle découvre dans les affaires des anciens jardiniers, des documents ayant échappé aux héritiers de Vita. Sur la couverture d’un carnet, le nom de son grand père : Jock . Il aurait travaillé lui même dans ce jardin. A l’intérieur, un journal intime qui semble être écrit de la main de Virginia Woolf grande amie de Vita. Curieuse, Jo le confie à un expert de Sothby’s. Effectivement la ressemblance dans l’écriture est flagrante ; mais il s’agit forcément  d’un faux : Virginia Woolf s’est suicidée la veille de la première date indiquée ….à moins que……

Commence alors pour Jo une enquête à la fois historique et personnelle. Qu’est il arrivé à Virginia ? Quel rôle a joué son grand père à l’époque ? Pourquoi s’est il suicidé juste après qu’elle lui ait annoncé son départ pour Sissinghurst ?

.

Entre le moment ou Virginia Woolf  rempli ses poches de cailloux pour entrer dans l’eau de l’Ouse et le moment où son corps est retrouvé, il s’est écoulé 3 semaines. Ces 3 semaines, Stephanie Barron s’en est servie pour monter de toute pièce une histoire autour d’un complot : on aurait assassiné Virginia !

Je connais très mal la vie de Virginia Woolfe et de Vita Sackeville-West, à part quelques infos entendues ici et là sur leur relation ainsi que  la lecture de The Hours de Michael Cunningham il y a bien 10 ans. Il serait sans doute temps d’ouvrir les quelques romans et biographies qui sont sur mes étagères depuis des lustres. Je suis quand même allée un peu sur la toile me renseigner sur l’état d’esprit de Virginia au moment de son suicide histoire de cerner un peu mieux le personnage. Finalement, ne pas trop en savoir ici est peut être un avantage, afin peut être  d’éviter de penser « ce n’est pas possible parce que… » Mais ce n’est que mon impression.

J’ai trouvé l’intrigue plutôt crédible et j’ai pris pas mal de plaisir à la lecture de ce roman. J’ai particulièrement aimé tout ce qui concerne Virginia Woolf, Vita Sackville-West, leurs maris respectifs, le Bloomsbury group et la vie de l’époque, l’atmosphère si British. Il n’est pas vraiment nécessaire de connaître quoi que se soit sur les personnages car Stephanie Barron nous donne pas mal d’infos. Ensuite je me suis laissée prendre par l’intrigue, même si elle aurait pu être un peu plus poussée.  J’avoue que les passages entre Jo et son patron n’apportent pas vraiment grand chose et que certains événements sont un peu cousus de fils blancs, voir même un peu gros.

Peu importe, on passe un très bon moment. Je ne parvenais plus à lâcher le livre car ce qui m’intéressait le plus était savoir comment allaient s’imbriquer les pièces du puzzle et comment Stephanie Barron allait réussir à rendre crédible sa théorie toute romanesque. En effet l’auteur n’oublie pas de nous informer en note qu’elle aime inventer des histoires à partir de personnages ayant réellement existés (Jane Austen ou la Reine Victoria), exploitant les failles biographiques comme ici ces 3 semaines entre le suicide et la découverte du corps pour proposer une fiction, et seulement une fiction.

Categorie lieu

Categorie lieu

Challenge 1% - 2013

Publicités

5 réflexions sur “Le jardin blanc – Stephanie Barron

    • Oui, j’ai lu ton article après ! D’ailleurs ce que tu dis concernant le petit détail qui avait tendance à t’exaspérer concernant l’ignorance de Jo sur ces dames, et bien autant cela ne m’a pas gêné pendant ma lecture, autant après je me suis faite la réflexion que tu avais raison .
      Mais ça ne change en rien mon avis 😉

  1. Pingback: Challenge Petit Bac : bilan 2013 et saison 2014 | Val bouquine...

  2. Pingback: Challenge 1% Rentree littéraire : Bilan 2013 et édition 2014 | Val bouquine...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s