Indiana Teller T3 : Lune d’automne – Sophie Audouin-Mamikonian

 

Michel Lafon - 360 pages

Michel Lafon – 360 pages

 

Lune d’Automne est le troisième tome de la série, vous trouverez ici ma chronique du premier tome et ici celle du deuxième.

En prenant le pouvoir au sein de sa meute, Tyler Brandkel semble devenu fou. Non content d’avoir enlevé la mère d’Indiana ansi que sa petite amie, il mord cette dernière, la condamnant à devenir un semi. Katerina est en danger, si elle réussit sa transformation (chose rare chez une femme), elle va se réveiller assoiffée de sang humain. Si elle tue, c’est la mort qui l’attend selon la loi des loups. 

Ramenée à temps au ranch Teller, elle est enfermée pour faire des examens. On se rend compte que quelque chose ne va pas comme d’habitude, mais après un certains nombre d’analyses, impossible de savoir quoi. Indiana prend la décision d’enlever Katerina pour la protéger ainsi que la meute d’une attaque du clan Brandkel. Grâce à Axel, son ami semi, ils vont se cacher dans la grotte même où celui ci a passé 6 mois de sa vie, les 6 mois nécessaires pour prendre le contrôle de sa soif de sang humain.

Mais comme si un seul problème ne suffisait pas, Mordred, un vampire/mort vivant extrêmement puissant prend le pouvoir au sein du Fléau, Annabelle la belle SangVol  et ses compagnons vampires ne peuvent rien faire contre son pouvoir maléfique et ultra puissant…l’humanité entière est en danger. Et c’est avec l’aide d’une épée légendaire qu’Indiana tente d’arrêter ce fou dangereux.

 

Décidément, chaque volume gagne en intensité, Indiana n’a pas vraiment le temps de souffler dans cet opus. Il doit lutter contre Tyler, tellement amoureux de Katerina qu’il en devient complètement fou, créant des virus capables de tuer la planète entière. Il tient toujours la mère d’Indiana prisonnière et à commis le sacrilège de mordre Katerina, contre son gré, la condamnant au mieux à d’atroces souffrances et une vie de semi assoiffé de sang humain, ou au pire à la mort. Le vaccin qu’il lui a inoculé semble en plus avoir des répercussions inattendues.

S’ajoute la présence d’un mort vivant plutôt inquiétant, Mordred,  ramené à la vie par un vampire souhaitant prendre le pouvoir et pensant pouvoir faire alliance avec lui . Malheureusement, c’est un fou furieux qu’il a ramené d’outre tombe, assoiffé de vengeance et de pouvoir.  Indiana doit également luter contre lui.

Il « travaille  » autant qu’il peut pour maitriser son don de rebrousse-temps, essayant d’en repousser les limites jusqu’à se mettre en danger . Comme s’il avait besoin de ça en plus.

Bref (!) un tome plein de rebondissements, où Indiana gagne en maturité. Il garde toujours son éternel humour, bien qu’il soit ici il est mit à rude épreuve. Cette fois, j’ai apprécié le personnage de Katerina. Beaucoup plus intéressant et également plus mure. Par contre on parle très peu de la mère d’Indiana et on ne sait pas vraiment ce qu’elle devient, à part le fait qu’elle soit toujours prisonnière et qu’elle avait consciemment refusé de venir avec lui dans le tome précédent. Ce n’était d’ailleurs certainement pas innocent.

Un tome aussi plus sombre, la petite querelle entre deux ados est en passe de devenir un conflit mondial entre surnaturels, où nous, pauvres humains, avons peu de chance d’en sortir indemnes. Je me demande jusqu’où Sophie Audouin-Mamikonian va nous emmener la prochaine fois, mais mon attente est grande. Si elle arrive à faire monter encore un peu plus la tension, le final va être explosif.

Vivement la suite !!

Challenge Jeunesse :YA -2challengeQuatreSaisons

Jeunesse -  Catégorie lieu

Catégorie Phénomène météo – Ligne jeunesse

[Les livres de P’tit Loup] – Fêtes Pâques !

Une petite activité pour le week-end de Pâques ? Avec des autocollants ? Rien de mieux pour rendre le sourire à un petit lutin de 4 ans qui débute ses vacances un peu malade…

Dès 3 ans

Textes : Jessica Greenwell

Illustrations : Stacey Lamb

Les très jeunes enfants prendront plaisir à décorer ces scènes de Pâques  grâce aux nombreux autocollants qui se trouvent dans les pages centrales du livre.

Quand mon Lutin est malade, il n’y a pas beaucoup de choses qui trouvent  grâce à ses yeux, à part éventuellement un DVD ou un puzzle sur la tablette. Mais j’ai vu son oeil friser tout à l’heure quand il a vu cet album : C’est quoi ça maman ? On peut le faire ?

Et voilà, c’est le charme des albums d’autocollants Usborne. Comme leurs coloriages, à la maison ça marche à tous les coups. D’ailleurs j’emmène souvent avec moi un de ces albums quand nous sortons déjeuner, pour faire patienter mon p’tit bonhomme en début ou fin de repas au restaurant ou chez des amis, dans le train ou dans l’avion c’est parfait.

Ici, c’est autour du thème de Pâques que cet album est conçu. Plus de 150 autocollants à coller sur des doubles pages à thèmes : « Bientôt Pâques,la cuisine de Pâques, le défilé pascal….  »

Les illustrations sont très colorées et super mignonnes, j’adore. C’est vraiment bien fichu.

Avis du P’tit Loup  : Il adore aussi, il s’amuse beaucoup, il s’applique pour faire bien et je pense qu’il va le terminer très vite.

Encore une fois Usborne fait mouche, on n’est jamais déçu.