Le journal de Frankie Pratt – Caroline Preston

J’avais remarqué ce livre, ou plutôt ce roman graphique, depuis longtemps et j’étais extrêmement curieuse de le découvrir.

Frankie Pratt est une jeune fille de 18 ans, élève brillante à Cornish (Nouvelle-Angleterre), elle rêve de devenir écrivain et de quitter son village. Pour son anniversaire, elle reçoit de la part de sa mère un journal intime . A l’aide d’une machine à écrire Corona et de tout un ensemble de cartes postales, coupures de journaux, papier, photos etc…c’est sous forme de Scrapbook qu’elle entreprend d’y consigner ses souvenirs. Son diplôme en poche, elle souhaite aller à l’Université de Vassar. Acceptée, elle doit cependant refuser par manque d’argent. Sa mère trouvera finalement le moyen de financer ses études et elle y passera 4 années, nouant une amitié avec sa camarade de chambre Allegra . Fille de riche New Yorkais, elle lui fait découvrir « son » envers du décors.

Après Vassar, Frankie se rend d’abord à New York et noue une relation avec le frère d’Allegra qui l’emmène dans toutes sortes de soirées pleines de personnalités, mais elle se rend finalement compte que ça ne marchera pas. Elle décide ensuite de quitter les Etats-Unis, traverse l’Atlantique à bord du « Mauretania » et s’installe dans le Paris des années 20.

Elle travaille  dans un premier temps dans la librairie Shakespeare and Company aux cotés de Sylvia Plath à qui elle loue une chambre . Puis elle y retrouve une « vieille connaissance », propriétaire d’un journal littéraire qui fait tout pour l’embaucher. Elle rencontre ainsi grand nombre d’écrivains connus ou moins connus de l’époque.

Gardant toujours en tête son rêve de devenir écrivain elle même, c’est finalement à Cornish, où elle a du rentrer pour aider sa mère malade qu’elle parvient à écrire…sa vie n’est peut être pas au bout du monde …

J’ai beaucoup aimé ce livre, plus pour l’objet je dois dire que pour l’histoire. En effet de par son style, le journal, Frankie nous raconte bien évidemment sa vie et j’ai parfois eu l’impression de lire un catalogue publicitaire plus qu’un roman d’apprentissage surtout dans la première partie. J’ai préféré le moment où elle se trouve à Paris.

Cependant, j’ai vraiment adoré la forme. Il s’agit d’un scrapbook et c’est à la fois très original et très documenté. Les textes sont écrits à la machine à écrire et il y a un nombre incroyable de photos, coupures de presse, tickets de cinéma, cartes postales, boites d’allumettes, publicités…

Il s’agit d’une véritable vitrine de l’époque et j’ai trouvé ça génial. L’auteur a fait un travail remarquable pour compiler cela.L’histoire est autant dans les textes que dans les archives. On croise nombre de personnes connues de l’époque (Hemingway, Joyce) et c’est très réaliste car  Caroline Preston s’est inspirée de l’amitié de sa grand-mère pour Sylvia Beach, libraire et éditrice, créatrice de la fameuse librairie Shakespeare & Co à Paris pour faire ce livre (La librairie d’origine n’existe plus, mais vous pouvez toujours vous rendre rue de la Bucherie dans le 5ème, l’actuelle librairie vaut le détour)

Une très belle réussite visuelle. Il parait que Caroline Preston travaille sur un nouveau scrapbook, et je serais curieuse de le découvrir, en espérant cette fois accrocher un peu plus à l’histoire.

 Catégorie objet

Catégorie objet

challenge-le-nez-dans-les-livres

Publicités

8 réflexions sur “Le journal de Frankie Pratt – Caroline Preston

  1. Pingback: Challenge « Le nez dans les livres  | «

  2. Moi aussi, j’ai préféré la forme à l’histoire, somme toute assez banale. Je n’ai en revanche pas tellement aimé la partie se déroulant à Paris, que j’ai trouvée très « cliché ». Mais quel magnifique objet !

    • Oui, c’est vrai tu as raison, je dirais même qu’il y a beaucoup de clichés dans tout le livre, mais je ne suis pas objective sur Paris (et ce quartier que je connais bien) que j’ai quitté il y a 8 ans et qui me manque pour certains cotés 😉

  3. Effectivement ton enthousiasme est communicatif, si je le trouve en bibliothèque je le lirai sans doute. Merci pour ta participation au challenge.

  4. Pingback: Le journal de Frankie Pratt – Caroline Preston | L'or rouge

  5. Pingback: Challenge Le Nez dans les livres, 2 ans déjà ! |

  6. Pingback: Challenge "Le nez dans les livres" : bilan saison 1 et infos saison 2 | Val bouquine...

  7. Pingback: Challenge Petit Bac : bilan 2013 et saison 2014 | Val bouquine...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s