Automne de Mons Kallentoft

Apres « Hiver » et « Eté » que j’avais plutôt bien aimé,  j’ai eu en toute logique envie de lire la suite.

Edition du Rocher - Serpent Noir - 475 pages

Edition du Rocher – Serpent Noir – 475 pages

 

Jerry Petersson riche avocat peu apprécié est retrouvé mort dans les douves du château de Skogså qu’il a racheté peu de temps auparavant à la famille Fågelsjö. Règlement de compte, jalousie, Malin Fors mène l’enquête. Très touchée par ce qui est arrivé à sa fille (lire « Été »), elle culpabilise et tente de lui redonner une certaine stabilité en vivant de nouveau avec le père de celle ci après 10 ans de séparation. Mais Malin ne va pas bien, en pleine dépression elle accumule les erreurs dans sa vie privée, et met en danger sa carrière.

 

J’avais beaucoup aimé « Hiver », puis « Été », mais là je dois dire que j’ai été moins séduite. J’avais très envie de retrouver Malin car j’aime la façon dont elle «écoute » les messages des morts pour enquêter, mais là, son problème avec l’alcool parasite tout. On sent bien qu’elle n’arrive pas à régler quelque chose de son passé et cette impression est d’autant plus forte lorsqu’elle se rend  à Ténérife pour les besoins de l’enquête. Elle doit interroger un ancien client de Jerry, au passé lourdement chargé, potentiellement impliqué dans sa mort et elle en profite, un peu à contre cœur, pour rendre visite à ses parents qu’elle n’a pas vu depuis longtemps et qui vivent sur cette île. Il est évident qu’ils lui cachent quelque chose.

Au lieu de lui faire du bien, ce séjour l’enfonce un peu plus.

En fait je n’ai pas aimé la Malin de cet opus. Je n’imaginais pas que les épreuves traversées lui feraient cet effet. Elle culpabilise, mais au lieu de protéger sa fille, elle la met en quelque sorte face à un nouveau danger : elle même. Tout passe après la Tequila, et Mons Kallentoft ne fait rien pour qu’on ait envie de lui trouver des excuses. J’imagine que c’est fait exprès, qu’il ne force pas le trait. Malin est alcoolique, terriblement égoïste et ne se remet pas en question.

Le problème, c’est que pour moi ça a trop parasité l’histoire et l’enquête, surtout que sans vraiment savoir les raisons du meurtre, je me suis doutée assez vite de certains évènements du passé de Jerry. Cette fois, le fait que le mort communique avec le lecteur et nous donne des informations que les enquêteurs ne détiennent pas,  a plutôt enlevé de l’intérêt à l’intrigue.

Et puis concernant Tove, sa fille, j’ai du mal à croire qu’elle va si bien après ce qui lui est arrivé. Même si son problème actuel est l’état de sa mère et que tout ça l’a plutôt fait mûrir, je suis sceptique…

Ce qui est une réussite, par contre, c’est l’ambiance comme pour les précédents romans, l’auteur sait très bien rendre l’atmosphère de la saison : tous les ingrédients de l’automne sont présents et on a bien l’impression d’y être.

Je lirais quand même « Printemps », histoire de terminer la tétralogie et de voir comment Malin règle (ou non) ses problèmes, bien que je me doute un peu du tenant du secret familial. Mais j’espère retrouver l’esprit de « Hiver » ainsi qu’une bonne intrigue policière parce qu’ici, elle est passée complètement à la trappe pour moi.

 

challengeQuatreSaisonsChallenge Thrillers et Polars

Publicités

5 réflexions sur “Automne de Mons Kallentoft

  1. Pingback: Challenge Thrillers et Polars – Bilan et suite…. | Val bouquine...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s