Brioche – Caroline Vié

Voila un livre dont j’ai énormément entendu parler et que j’avais très envie de lire. Malheureusement le charme n’a pas agi ….et je n’arrive même pas à faire un résumé correct alors je préfère vous redonner la présentation de l’éditeur .

JC Lattes – 250 pages

« Il paraît que tu n’es pas très beau. Tout le monde me le dit et c’est sans doute un fait. Je le vois. Je le sais. Tu transpires un peu. Et j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi mal fagoté. Quand tu marches, tu te dandines. Tes jambes sont arquées. Ta silhouette est un peu voûtée comme si ta tête était trop grosse, trop lourde pour le reste de ton corps. Tu as largement dix kilos de trop. J’ai bien vu tout ça. Mieux que personne. Mais j’aime chacun de tes défauts. Comme je suis seule à les chérir, tes faiblesses n’appartiennent qu’à moi.
 Et puis, un jour, j’ai appris que tu étais marié. C’est là que j’aurais dû poser les armes, mais je ne l’ai pas fait parce qu’on ne change pas les rayures d’un zèbre. »

Elle croise à longueur de journée des stars de cinéma, enchaîne les voyages exotiques, est mariée à un homme formidable qui lui a donné un petit garçon modèle. Bien sûr, elle s’ennuie. 
Jusqu’au jour où elle le rencontre, au hasard d’une interview. Avant lui, elle ne savait rien de l’amour. 
On ne soupçonne jamais les folies qui sommeillent en nous.

Bon, comme je le laisse entendre en introduction, je dois dire que j’ai plutôt été déçue par ce roman car je n’y ai pas retrouvé ce que j’avais lu dans les critiques et qui m’avait donne envie de le lire : l’humour, le caustique.

Je n’ai pas trouvé ça drôle, mais plutôt pathétique. C’est le problème avec cet exercice, on n’est pas forcement sensible au même humour que son voisin. Ce n’est pas tant un problème d’écriture, mais plutôt un problème de ressenti.

La narratrice s’ennuie et je me suis ennuyée avec elle, rien ne lui procure de bonheur. Sociopathe, elle fait semblant de tout : d’aimer son mari et son fils,  de faire correctement son travail. Elle “joue”  la femme parfaite.

Quand elle rencontre (…) lors d’une interview, un acteur très connu au physique moyen et qu’elle surnomme “Brioche”, elle bascule progressivement, totalement.

Heureusement que l’auteur, elle même critique de cinéma, ajoute un peu de son vécu pour nous montrer l’envers du décors : attachées de presses hystériques, stars divas , hôtels de luxe payés aux journalistes contre 7 minutes 32 d’interview….ça a apporté un peu d’air à ma lecture et évité que je ne lâche définitivement ce roman.

J’ai eu un mal fou à avancer dans l’histoire et j’aurais certainement abandonné s’il avait eu plus de 250 pages.

Publicités

5 réflexions sur “Brioche – Caroline Vié

  1. Pingback: Brioche «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s