La patrouille de l’aube – Don Winslow

J’avais repéré ce livre il y a quelques temps déjà, l’idée du détective privé surfer me plaisait bien.

Editions du Masque – 350 pages

Boone Daniels vit à San Diego. La trentaine, c’est un ancien flic reconverti en détective privé suite une erreur de jugement qui le ronge sur une ancienne affaire : la disparition de la petite Rain quelques années plus tôt. Son boulot est alimentaire et il fait juste le minimum. Aujourd’hui, ce qui l’intéresse c’est le surf, uniquement le surf. Tous les matins, il va à l’eau rejoindre « La patrouille de l’aube » : 4 garçons et une fille, pour une session matinale.

Il est contacté par l’avocate d’une compagnie d’assurances afin retrouver  Tammy Roddick, une strip teaseuse sensée témoigner le lendemain dans une affaire d’incendie volontaire. Un peu forcé et bousculé par cette femme à la fois froide et séduisante, il accepte l’affaire et ce malgré l’arrivée imminente de la plus grosse houle de l’année. Le rêve absolu pour tout surfeur qui se respecte.

Mais son enquête prend tout de suite une tournure inattendue lorsqu’une autre strip teaseuse est retrouvée  morte défenestrée au domicile de Tammy. Que faisait-elle là ? Où est passée Tammy ? A qui appartient cette brosse à dents d’enfant ?

 

J’ai plutôt bien aimé ce roman. Plus pour ses personnages et le milieu choisi par Don Winslow que pour l’intrigue elle même, bien qu’elle soit bien menée. J’avoue ne pas avoir fait le lien entre certains événements avant la fin du roman, fin à laquelle je ne m’attendais pas d’ailleurs. Le livre commence comme une ode aux surf. On est sur une plage de Californie, les filles sont blondes et belles, les garçons ne peuvent commencer une journée sans un petit tour dans l’eau. On se retrouve au restaurant de la plage parce qu’on est sur de d’y retrouver toute la communauté des surfeurs.

La « patrouille de l’aube » est plutôt sympa. Il y règne une vraie solidarité et le mot amitié y trouve tout son sens malgré quelques accrochages. Ils sont tous trentenaires et il est temps pour eux de passer à autre chose. Les événement vont d’une certaine façon leur permettre de le faire. Et puis j’ai trouvé l’avocate, Petra, archétype de la fille rigide qui veut réussir, absolument irrésistible.

Ensuite l’histoire dérape. Les trafics, les petits malfrats et autres truands fissurent la belle image de la Californie . Bar de strip-tease miteux, trafics d’êtres humains, arnaques aux assurances, règlements de comptes, meurtres… Don Winslow appuie là où ça fait mal en nous faisant basculer de l’autre côte du miroir. Non le soleil ne brille pas pour tout le monde sur la Côte Ouest.

Publicités

3 réflexions sur “La patrouille de l’aube – Don Winslow

  1. Pingback: Challenge Thrillers et Polars – Bilan et suite…. | Val bouquine...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s