Une année à Venise – Lauren Elkin

Heloise d’Ormesson – 336 pages

Catherine est une jeune Américaine qui décide de quitter New York et de passer une année à Venise pour terminer sa thèse d’histoire de l’Art. Même si cette année est censée être consacrée à ses recherches, elle est également un moyen pour elle « d’échapper » un peu à son fiancé, Charles. Amis d’enfance, elle a accepté de l’épouser alors que leur relation est déjà morte. Il est charmant et ne veut que son bonheur, mais sa façon de l’aimer est infantilisante . Très peu sure d’elle, elle attend d’avoir reçu une réponse positive avant de lui faire part de son projet. Il est enthousiaste et ravie pour elle. Mais encore une fois il prend tout en main, et c’est donc Catherine, Charles et leurs mères respectives qui se rendent à Venise pour aider à l’installation…

Elle réussit à imposer le lieu ou elle veut habiter : Dorsoduro, rare endroit ou les maisons sont construites sur la terre ferme. Et une fois tout ce petit monde reparti, elle est à la fois heureuse et un peu perdue. Commence alors la rencontre entre la jeune femme et Venise. Une Venise loin des touristes pourtant omniprésents. Et puis Marco…

Catherine prend conscience qu’elle n’est pas une petite chose et qu’elle est capable de penser et de faire par elle même. C’est ici qu’elle se sent bien, c’est ici qu’elle doit être.

En parallèle, Neva recherche une synagogue secrète dont parlait son grand père lorsqu’elle était plus jeune en Croatie. Avec l’aide de Marco, elle sillonne des heures durant les canaux à la recherche du signe qui lui permettra de la localiser.

Un livre merveilleux sur Venise qui est ici à mon avis le personnage principal de l’histoire. J’ai regretté de ne pas connaitre cette ville autrement que par des documentaires ou des photos, car j’aurais encore plus apprécié sa découverte  par Catherine.  D’ailleurs, je n’ai pas vraiment aimé ce personnage. Elle m’a paru un peu fade, pas très attachante. Elle n’a pas une grande personnalité (sans doute à cause de Charles), mais elle tente de sortir peu à peu de sa coquille. Elle fait enfin des choix, quitte à se tromper.

Par contre j’ai beaucoup aimé le personnage de Neva, cette mère au cœur brisé qui recherche sans relâche un bout de son histoire. On la découvre petit à petit, on ne sait pas vraiment ni qui elle  est ni ce qu’elle cherche dans un premier temps. Puis, le hasard lui fait rencontrer Catherine et elle dévoile son mystère.

Et puis historiquement j’ai appris énormément de choses sur la ville et la place des Juifs au cours des siècles. Je suis toujours fascinée par ces cités qui ont vécues tant de brassages, entre les invasions, les échanges commerciaux etc… Elles sont riches d’histoire mais gardent toujours une part de mystère.

Donc pour conclure une très belle rencontre avec une ville mythique.

Publicités

2 réflexions sur “Une année à Venise – Lauren Elkin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s