L’affinite des traces – Gerald Tenenbaum

Heloise d'Ormesson - 230 pages

Le roman s’ouvre sur une scene tragique : de nos jours, un campement touareg vient d’etre attaque, ses habitants laisses pour morts.

Retour en arriere, debut des annees soixantes. Edith, une jeune femme juive se pose des questions sur son avenir. Elevee par des familles d’accueil apres la disparition de ses parents, elle decide de partir a Paris apres ses etudes afin de fuir l’avenir (plein de bonnes intentions) qu’on lui propose : un travail ennuyeux chez un ami de la famille, un bon mari trouve par le rabbin …

Elle repond a une annonce  et se fait engager sur une base militaire, en plein coeur du Sahara. Elle noue alors une amitie avec la seule autre femme presente, Sevan, l’infirmiere et decouvre en meme temps qu’un homme, un vieux Touareg, est soigne dans l’infirmerie. Debute alors une relation tres particuliere avec la femme et les fils de cet homme.

La rencontre etonnante avec cette famille Touareg est pour elle comme une revelation, elle sent que  son destin est de vivre aupres d’eux. Les « evenements » d’Algerie , les essais nucleaires pas totalement maitrises sur la base et leurs consequences ne font que renforcer cette conviction que sa place est ailleurs.

 

 

Quand j’ai recu ce livre, j’ai tout de suite adore la couverture. Le desert, les silhouettes. Je suis en general assez fan des visuels de cette maison d’edition. J’avais envie de le lire car le synopsis me plaisait bien mais dans un premier temps j’ai eu un peu de mal a entrer dans le recit. Je ne sais pas si c’est du au style de l’auteur ou a l’histoire proprement dite. Finalement tout se met en place et cette introduction est sans doute  necessaire pour comprendre l’etat d’esprit dans lequel se trouve Edith lors de son arrivee sur la base.

C’est un roman que j’ai plutot bien aime, j’ai passe un bon moment en le lisant. Cette histoire a pour toile de fond des evenements ayant reelement existes et les choix d’Edith sont tellement a l’oppose de ceux que je pourrais faire que j’ai ete intriguee et touchee par ce personnage. J’ai prefere la deuxieme partie mais j’ai eu une impression de trop peu par rapport a la premiere. Comme j’avais eu du mal a entrer dans le livre, une fois installee j’ai vu la fin arriver trop vite . J’aurais bien aime que l’auteur s’y attarde encore un peu plus .

Si vous etes comme moi et que vous aimez les portraits et les destins de femmes vous devriez aimer.

 

 

Merci beaucoup a Audrey des Editions Heloise d’Ormesson pour cette suggestion car je pense que je serais passee a cote.

Publicités

2 réflexions sur “L’affinite des traces – Gerald Tenenbaum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s