La conjuration des imbeciles – John Kennedy Toole

Livre choisi lors du club de lecture. Il y avait un avis positif et un avis negatif…voici le mien 

448 pages - 10/18

« Écrit au début des années soixante par un jeune inconnu qui devait se suicider en 1969, à l’âge de trente-deux ans, parce qu’il se croyait un écrivain raté, La Conjuration des imbéciles n’a été éditée qu’en 1980. Le plus drôle dans cette histoire, pour peu qu’on goûte l’humour noir, c’est qu’aussitôt publié, le roman a connu un immense succès outre-Atlantique et s’est vu couronné en 1981 par le prestigieux prix Pulitzer. Une façon pour les Américains de démentir à retardement le pied de nez posthume que leur adressait l’écrivain, plaçant en exergue à son livre cette citation de Swift: « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui. » » – Bernard Le Saux, Le Matin

Complique de chroniquer ce livre, j’ai un peu l’impression d’avoir rencontre un OLNI (Objet litteraire non identifie). Je ne sais pas par ou commencer.

Ignatus Reilly a 30 ans et vit encore chez sa mere. Il est gros, hypocondriaque, egocentrique, faineant, certainement intelligent… On l’imagine sale malgre les heures passees dans son bain. Il est habille comme un sac et traite tout le monde comme des imbeciles, en particulier sa mere avec laquelle il est odieux.

Il passe ses journees a ecrire une sorte de biographie amelioree sur des cahiers “big chief” ou il nous expose sa version du monde, jusqu’au jour ou suite a un accident de voiture, il doit aller travailler pour aider sa mere a rembourser les degats.

Persuade d’etre quelqu’un de superieur, il accumule les idioties et s’en sort toujours sans une egratignure tant il arrive a manipuler les gens.

Il faut dire qu’il est entoure de toute une flopee de personnages plus ou moins stupides (a croire qu’ils se sont tous regroupes dans ce coin de Nouvelle-Orleans des annees 60) ; caricatures de tous les cliches de l’epoque : la feministe, les homos, le flic , l’homme d’affaire, sa femme, les noirs, les prostituees etc..

Tout le monde y passe et personne ne s’en sort grandi..

Je suis partagee sur ce livre. J’ai voulu le lacher plusieurs fois et puis je le reprenais quand meme (tiens decidemment c’est une mode chez moi en ce moment).

Ignatus est un personage que l’on ne peut que detester tant il est odieux. Mais il m’a bien fait rire, ainsi que les autres par leur bêtise ahurissante (Ils se sont tous retrouves la !)

J’avoue que je ne dirais pas que ce livre est genial, il est plutot surprenant . Le Pulizer me semble exagere, mais bon….

J’ai quand meme une impression d’inacheve, de mal fini . D’abord avec le prof de fac : on ne va pas vraiment jusqu’au bout, donc je n’ai pas bien compris pourquoi il en parlait, ou alors j’ai loupe un truc 😉

Et puis la fin m’a laissee sur….ma faim. Franchement on ne peut pas finir un tel livre comme ca, c’est bacle.

Je pense vraiment (mais ca n’engage que moi ) que si JK Toole avait ete edite de son vivant, ces deux points auraient certainement ete retravailles.

Pour conclure, un livre etonnant, bizarre, drole, cliche, dejante : a essayer 😉

Livre lu dans le cadre du challenge : 

Publicités

4 réflexions sur “La conjuration des imbeciles – John Kennedy Toole

  1. C’est un vague souvenir très loitain… à lire quand on est jeune, je crois ! (et c’était mon cas, je crois que j’avais aimé le propos du romancier, mais avoir été mal à l’aise devant Ignatus).

  2. Je l’ai trouvé génial comme livre. C’est vraiment un livre que j’emmènerai sur une île déserte. J’avais adoré le ton, les personnages et l’étrangeté de l’histoire.

  3. Pingback: Bilan des Challenges termines et petit coup de gueule « Val bouquine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s