Marie-Blanche de Jim Fergus

J’avais entendu un peu par hasard une critique a la television, je ne me souviens pas du tout par qui, mais  le titre etait reste dans ma memoire et l’histoire me plaisait bien. J’avais decide depuis quelques temps qu’il ferait parti de mes lectures de l’ete.

 

605 pages - Le cherche midi

Une inoubliable fresque familiale à travers un siècle et trois continents : l’auteur de Mille femmes blanches confirme son exceptionnel talent de conteur et nous offre un chef-d’oeuvre. 1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d’aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l’a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu’aux Etats-Unis, en passant par les sables de l’Egypte. D’un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, celui-ci va tenter de retracer son parcours. En parallèle, à travers le journal intime de sa mère, l’écrivain nous fait entrer dans l’intimité de celle-ci. Internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie. Jim Fergus s’inspire ici de son histoire personnelle pour nous offrir une saga familiale bouleversante. A la façon de Dalva, de Jim Harrison, il inscrit l’intime dans l’Histoire et nous présente d’inoubliables portraits de femmes dans la tourmente. On retrouve surtout dans cette fresque qui s’étend sur un siècle et trois continents toute la puissance romanesque de l’auteur de Mille femmes blanches associée à une force d’émotion rare. Marie-Blanche est le troisième roman de Jim Fergus, après Mille femmes blanches (Le Cherche Midi, 2000), vendu à près de 400 000 exemplaires en France, et La Fille sauvage (Le Cherche Midi, 2004). Jim Fergus a consacré cinq années à l’écriture de ce roman, qui est publié en France en exclusivité mondiale.
 

J’ai beau avoir lu la 4eme de couverture, je ne m’attendais pas du tout a ce genre de livre (et j’ai vu sur les blogs que je n’etais pas la seule).

Le livre commence de nos jours par un face a face entre Jim Fergus et Renee sa grand mere (totalement senile) et c’est assez violent. Il l’accuse directement de la decheance et la mort de sa mere Marie-Blanche et veut lui faire savoir a quel point il la meprise.

1966 : Marie-Blanche, internee pour des problemes d’alcool et de depression, revient sur sa vie depuis l’hopital ou elle est soignee . En alternance entre deux « chapitres » de ce journal, l’auteur nous narre la vie de sa grand-mere Renee, une personne detestable et terriblement egoiste. 2 femmes aux destins etonnants.

Par cette alternance (il fait comme un parallele des deux vies), il tente de comprendre comment Renee a pu en arriver la et si sa haine envers elle est justifiee.

J’ai beaucoup aime ce livre, je l’ai devore, il m’a entierement happe, impossible de le lacher. Je suis assez fan des sagas familiales, mais celle ci a une force particuliere de par sa realite. 3 generations, 3 pays, 3 personnes profondement pertubees pour differentes raisons.

Je comprends que Jim Fergus ait mis 5 ans a l’ecrire tant cette histoire est ahurissante et immorale. Le pire est que tout le monde (dans le livre) semble trouver ca normal.

Ca a du etre difficile de coucher tout cela sur le papier et c’est tres reussi. Un portrait de femmes etonnant, tres bien ecrit et qui ne laisse pas indifferent.

Lu dans le cadre du Challenge :

 
 
 
 
 
 
Publicités

2 réflexions sur “Marie-Blanche de Jim Fergus

  1. Pingback: Bilan des Challenges termines et petit coup de gueule « Val bouquine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s