Rose – Tatiana de Rosnay

J’avais repere ce livre depuis sa sortie. Tatiana de Rosnay n’est pas une inconnue pour moi car j’ai lu Boomerang il y a peu de temps et je l’ai beaucoup apprecie.

Grace a Sandrine, Rose a voyage jusqu’a chez moi pendant mon sejour en France. Un grand merci a elle car j’ai fait une magnifique rencontre.

Editions Heloise d'Ormesson - 247 pages

Paris, sous le Second Empire. Des centaines de maisons sont rasées et des quartiers réduits en cendres. Alors que le vieux Paris s’effondre sous les ambitions du baron Haussmann, de nombreux Parisiens protestent sans parvenir à infléchir les ordres d’expropriation. Dans sa maison de la rue Childebert, à l’ombre de l’église Saint-Germain-des-Prés, Rose Bazelet mène une vie paisible, rythmée par la lecture du Petit Journal, les visites à Alexandrine, sa locataire et amie fleuriste du rez-de-chaussée, les soins de Germaine et Mariette ses domestiques dévouées. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre de la préfecture, la sentence tombe : le tracé du boulevard St Germain passe par chez elle, rue Childebert. Liée par une promesse faite à son défunt mari, Armand, Rose ne peut envisager de quitter la demeure familiale. Déterminée à résister jusqu’à son dernier souffle, elle confie à Armand, son amour disparu, son combat quotidien. De lettres en lettres, elle replonge dans son passé et dévoile peu à peu un secret qu’elle a gardé pendant plus de trente ans. Dans ce roman épistolaire, Tatiana de Rosnay nous entraîne au coeur d’un monde où les petits métiers, herboriste, relieur, chiffonnier fleurissaient, et dont il ne reste que les vestiges. Tandis qu’une page de l’Histoire se tourne, Rose devient le témoin d’une époque et raconte le traumatisme suscité par ces grands travaux d’embellissement. Entre introspection et rédemption, ces lettres rendent hommage au combat d’une femme seule contre tous. Dans cette ode à la capitale, les maisons regorgent de secrets et les murs sont imprégnés de souvenirs.

Quel plaisir ce livre, je l’ai adore, comme j’ai adore son personnage principal Rose que j’aurais vraiment voulu rencontrer. J’ai aime egalement le style epistolaire et a facon dont elle ecrit a son mari defunt nous permettant ainsi de decouvrir ses souvenirs, ses joies, ses peines et nous faire comprendre pourquoi elle ne veut  pas quitter sa maison.

Je connais bien ce quartier parisien et j’essayais d’imaginer comment cela pouvait etre avant. J’y suis parvenue grace a quelques photos et plans d’epoque, et surtout au talent de description de Tatiana de Rosnay. Elle a vraiment un don pour raconter des histoires et creer des personnages qui me touchent, que se soit dans ce roman ou bien dans Boomerang.

La base historique est tres interressante et moi qui adore la vie de quartier parisienne, j’ai pris conscience de ce qui a ete detruit pour assainir Paris et creer ces grandes avenues admirees dans le monde entier. C’est l’eternel « probleme » de l’expropriation : parfois necessaire , mais toujours cruelle.

Je vous remercie Tatiana d’avoir cree ce personnage, ma rencontre avec Rose restera tres longtemps dans ma memoire. J’ai d’ailleurs prevu de racheter le livre car j’ai du le laisser continuer son voyage vers d’autres lectrices, qui je l’espere, aimeront Rose autant que moi.

Publicités

10 réflexions sur “Rose – Tatiana de Rosnay

  1. je vais déjà lire « boomerang » et « elle s’appelait Sarah » qui sont désormais dans ma PAL, on verra pour le reste !!!

  2. Et moi je vais commencer par Le Voisin qui est dans ma PAL et si ça me plaît je me laisserai tenter par celui-ci vu ton enthousiasme et celui de Sandrine ! 🙂
    (D’ailleurs je me suis fait dédicacé Le Voisin au Salon du Livre. Tatiana de Rosnay est assez intimidante mais très gentille)

    • Ah la chance de pouvoir allez a des salons, des dedicaces….et de rencontrer des auteurs…
      Ca doit avoir une saveur particuliere de lire un livre dedicace par son auteur.
      Tiens j’ai une idee : je vais organiser un Salon dans mon salon 😉

      J’aimerais bien lire le Voisin aussi. Ce qui est genial avec Tatiana de Rosnay c’est que chacun de ses livres a vraiment son propre univers, on a jamais l’impression de lire 2 fois le meme livre tout en retrouvant son talent d’ecriture. J’apprecie vraiment ce genre d’auteur.

  3. Comme toi, j’apprécie énormément cette auteure ; j’ai lu aussi « Boomerang », et aussi « La mémoire des murs ». Quant à ma PAL, elle en contient plein d’autres à lire « Moka », « Elle s’appelait Sarah » et « Le coeur d’une autre ». Donc avec un peu de patience, « Rose » viendra rejoindre ses compagnons. Et je suis contente de voir que ton nouveau rythme de lecture te convienne plus et qu’il t’apporte que du plaisir. Bises.

    • « La memoire des murs » me tente bien, ainsi que » le Voisin », « Sarah » et ‘le coeur d’une autre ».
      Pour « Moka », malheureusement je suis incapable de lire ce genre de livre sans pleurer comme une madeleine depuis la naissance de mon Loulou, alors je vais attendre d’etre un peu moins sensible pour le faire. Peut etre dans quelques annees 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s