Rosa Candida – Audur Ava Olafsdótti

Encore un livre  pris dans mon club de lecture. Choisi un peu par hasard, l’histoire me plaisait.

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte. En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

Arnljotur, jeune homme de 22 ans, quitte la maison familiale  pour aller travailler sur le continent (on ne saura jamais vraiment ou) dans un monastère dont le jardin est tres reconnu pour sa roseraie.

Il emmene avec lui quelques boutures de « Rosa Candida », rose rare a huit petales qu’il cultivait avec sa mère avant sa disparition tragique.

En chemin, il lui arrivera quelques peripeties et il fera un certain nombre de rencontres étonnantes.

Mais sa plus grande aventure sera celle de « devenir » papa. En effet, Anna avec qui il a eu une relation aussi courte que « fertile », lui demandera son aide pour garder leur fille. Loin de se defiler, il s’occupera d’elle et de la roseraie avec beaucoup de serieux

Un roman tendre, sorte de voyage initiatique, ou le hero, naïf et candide garde un grand sens des responsabilites.

J’ai particulierement aime les relations fils/pere et pere/fille. Et le moine cinéphile est assez irresistible.

Une tres belle decouverte : la litterature scandinave ne s’arrete pas aux polars, je suis heureuse de la decouvrir.

Publicités

8 réflexions sur “Rosa Candida – Audur Ava Olafsdótti

  1. Quel joli souvenir de lecture que ce livre ! Une bouffée de douceur dans un monde de violence !! Et ce moine cinéphile est effectivement irrésistible (il a lui aussi une certaine forme de paternité…) Le père d’Arnljotur est touchant lui aussi…

    • @ Anne :Le pere d’Arnljotur est assez emouvant effectivment . Cette facon de lui montrer qu’il l’aime en s’assurant qu’il a assez d’argent et en lui parlant de recettes de cuisine m’a beaucoup touche.

      @Sandrine : concernant sa fille, je ne pouvais m’empecher de voir mon Loulou et je trouve qu’il s’en sort plutot bien pour un si jeune homme a qui on « parachute » un bebe , c’est sans doute pour ca que j’ai aime la relation.

  2. Moi aussi c’est mon club de lecture qui m’a donné envie de le lire (enfin, surtout la lecture de la bibliothécaire). Bon, je l’ai acheté mais je ne suis pas encore passée à l’acte, ceci dit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s