Verdict – Justin Peacock

Je suis une grande fan des Editions Sonatine. A ce jour chaque livre choisi chez eux fut un tres bon moment de lecture. Regulierement je regarde les nouveautes de leur catalogue. J’aime assez les thrillers juridiques en general, le pitch de Verdict m’a plu alors j’ai voulu essayer.


Sonatine – 370 pages

Joel Deveraux est à l’orée d’une brillante carrière dans un cabinet réputé d’avocats d’affaires new-yorkais. Mais celle-ci est brisée net par une sinistre histoire de drogue, et Joel se retrouve du jour au lendemain avocat commis d’office dans de minables affaires de délinquance. Lui qui ne fréquentait que les hautes sphères de la société se retrouve ainsi dans les rouages les plus misérables du système juridique, parmi les pauvres et les déshérités. Vient enfin le jour où il est affecté à une affaire plus importante, aux côtés d’une autre avocate, Myra Goldstein. Un dealer notoire est accusé du meurtre d’un jeune étudiant. Le suspect est noir, la victime juive et blanche. Lors d’un procès passionnant, aux rebondissements multiples, Joel va vite comprendre qu’en matière criminelle la culpabilité ou l’innocence d’un prévenu importe moins que la force de persuasion de son avocat. Et que le verdict dépend bien souvent de celui qui aura su raconter l’histoire la plus convaincante.

J’ai beaucoup apprecie ce roman car sans etre nouveau il est assez bien mene. Il y a un vrai suspense grace a la technique de narration : on suit la preparation puis le proces, avec les rebondissements que ca implique, mais aussi d’autres affaires qui etoffent l’intrigue. On se retrouve au coeur du systeme de defense,  Justin Peacock maitrise tres bien son sujet (il est lui meme avocat) et le met a notre portee.

Les avocats decortiquent les informations afin de trouver la moindre chance d’innocenter leurs clients et cela parfois au detriment des autres, voir de la verite.

Les personnages sont interessants; le métier d’avocat d’office devient pour Joel une sorte de redemption alors que Myra y voit un tremplin a sa carriere. Les histoires plus personnelles des différents protagonistes s’inserent légitimement dans le récit sans le plomber.

On voit également l’importance de la loi de la rue, dictee par des dealers plus menaçants que les juges et la prison. Joel va voir d’un autre œil sont métier.

Un tres bon premier roman, j’espere en lire beaucoup d’autre de cette qualite.


Publicités

2 réflexions sur “Verdict – Justin Peacock

  1. Les éditions Sonatine, plus un premier roman dont ton avis est plutôt bien positif ; cela me donne très envie de le lire pour me faire mon propre avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s